Une habitation hors du commun en vente en région liégeoise (photos)

Dans cet article
Une habitation hors du commun en vente en région liégeoise (photos)

Seul vestige des papeteries Godin, ce filtre à eau est bien connu des habitants de Marchin et Huy. Il connaît depuis quelques années une nouvelle vie grâce à ses actuels propriétaires, qui l’ont rénové et l’ont transformé en une habitation atypique. Nichée à plus de 15 mètres de hauteur, celle-ci présente deux étages aménagés dans le style d’un loft, tout en respectant les particularités du lieu. Le logement est par ailleurs agrémenté d’un jardin et de plusieurs terrasses en hauteur qui offrent des vues panoramiques.

En quatre points

Par Marie-Eve Rebts

Situation

Cet ancien filtre à eau est un monument emblématique de Marchin. Il est le dernier vestige des papeteries Godin, dont le site pourrait accueillir prochainement de petites entreprises. Le terrain de 10 ares appartenant au filtre à eau est également bordé par un cours d’eau, le Houyoux, et par une vaste zone boisée. On trouve déjà de petits commerces à quelques centaines de mètres, et la route toute proche permet de rejoindre le centre de Huy en à peine cinq minutes de voiture. Cet axe comporte aussi des arrêts de bus. L’environnement boisé du filtre à eau est propice aux promenades, et ses espaces de vie logés à plus de 15 mètres de haut lui permettent de profiter d’un panorama inédit sur la région.

État général

La construction du filtre à eau remonte au début du XXe siècle. L’édifice est resté à l’abandon plusieurs années après l’arrêt des papeteries, puis il a été racheté en 2014 par ses actuels propriétaires. Il a fallu pas moins de trois ans pour rénover le bâtiment et le transformer en logement. D’importants travaux ont été réalisés pour inspecter et sabler la structure de béton, isoler les murs et sols, refaire la toiture ou encore installer un ascenseur central. Le filtre à eau a par ailleurs été équipé de tout le confort moderne, dont une pompe à chaleur ou encore un système de chauffage par le sol à l’étage principal. Les propriétaires ont également porté un soin particulier à la préservation de nombreux éléments comme les poutres de béton apparentes, les croisillons des fenêtres, les verrières, etc.

Disposition

Le filtre à eau est implanté sur un terrain clôturé de 10 ares composé d’un jardin, une terrasse et un parking privatif. L’entrée au rez se compose d’un hall avec ascenseur, ainsi que d’une pièce de rangement. Niché à 15 mètres de haut, le premier étage offre un espace ouvert de plus de 170 m2 autour d’une colonne centrale qui accueille l’ascenseur, l’escalier et un WC. Hormis la cuisine équipée qui est fixe, le volume peut être agencé de diverses façons afin de profiter au mieux des vues et de l’exposition au soleil. L’espace profite par ailleurs d’une belle luminosité et d’une hauteur de plafond de plus de 4 mètres. Ce niveau est complété par un deuxième un peu moins spacieux qui héberge deux généreuses chambres, une salle de bain complète, un dressing ou encore une buanderie. Un large balcon fait le tour de l’étage et permet d’accéder à la vaste terrasse sur le toit du bâtiment.

Prix

Les acheteurs intéressés par ce bien exceptionnel peuvent se renseigner sur son prix auprès de l’une des deux agences chargées de sa commercialisation.

Prix: sur demande

Adresse : Marchin

Surface habitable : 255 m2

Chambres : 2

Salles d’eau : 1

WC : 2

Cave : oui

Jardin : oui, +/- 10 ares

État : rénové

Garage : non, mais parking privatif

Agence : Les Viviers Properties – lesviviers.be

Label Immo – labelimmo.be

 
À la Une du Soir.be
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. d-20210226-GLGGM4 2021-07-18 16_39_09

    Le Comité de concertation va devoir trancher la question du masque

  2. PHOTONEWS_10941911-002 - Copie

    Covid Safe Ticket: la vie privée sous tension

  3. En Belgique francophone ou flamande, il n’y a guère de différence entre maternel, primaire et secondaire inférieur, contrairement aux autres pays développés.

    Salaire, charge de travail... face aux autres pays développés, nos enseignants ne sont pas si mal lotis

La chronique
  • La chronique «Enjeux»: l’Afghanistan, le cimetière de l’information

    En 2002, l’Afghanistan était 104e au classement mondial de la liberté de la presse de Reporters sans frontières. En 2021, il avait dégringolé à la 122e place. Et pourtant, au cours de ces vingt années de présence militaire internationale, le secteur des médias était, avec la scolarisation des filles, l’un des rares succès dont pouvaient se targuer ceux qui ambitionnaient de créer une société plus moderne et plus libre.

    Le paradoxe n’est qu’apparent. La chute au palmarès de RSF s’explique non seulement par la montée en puissance des Talibans au fil de leur longue marche vers Kaboul, émaillée de violences, mais aussi par le cynisme de gouvernements « démocratiques » afghans peu empressés d’assurer la protection de journalistes qui enquêtaient sur leur arbitraire et leur corruption. La liberté de la presse a été le « canari dans la mine », annonçant le coup de grisou.

    Depuis la Blitzkrieg victorieuse des Talibans, des cohortes de journalistes ont quitté l’Afghanistan, de nombreux médias ont fermé, l’immense majorité des femmes...

    Lire la suite

  • L’aide à tous les sinistrés est l’honneur de la Wallonie

    La question peut légitimement être posée : la Wallonie doit-elle vraiment dénouer aussi largement les cordons déjà très sollicités de sa bourse pour indemniser tous les sinistrés des inondations de juillet ? En d’autres termes : ne faudrait-il pas faire la part des choses entre les ménages bien assurés et ceux qui ne le sont pas ? Entre les riches et les pauvres ? Les Liégeois très impactés et les autres ? Et pourquoi pas les citoyens et les entreprises, les jeunes et les vieux, les start-up prometteuses et...

    Lire la suite