Accueil Société

Monseigneur Bonny s’excuse auprès des homosexuels: «Je ressens de la honte par procuration pour mon Eglise»

L’Eglise catholique refuse de bénir des unions homosexuelles.

Temps de lecture: 2 min

Monseigneur Johan Bonny dans une tribune au Standaard regrette que les relations homosexuelles ne puissent pas être bénies au sein de l’Eglise. L’évêque d’Anvers fait à la réponse donnée par la Congrégation pour la doctrine de la foi, l’institution du Vatican chargée de dire et préserver le dogme catholique.

A la question, « l’église dispose-t-elle du pouvoir de bénir des unions de personnes du même sexe ? ». « Non », a tranché la congrégation. « Il n’est pas licite de donner une bénédiction aux relations ou partenariats, même stables, qui impliquent une pratique sexuelle hors mariage (c’est-à-dire hors de l’union indissoluble d’un homme et d’une femme ouverte en soi à la transmission de la vie) », assure la congrégation.

Pour Monseigneur Bonny, évêque d’Anvers, cette position est intolérable. « Je ressens de la honte par procuration pour mon Église. Et surtout, je ressens une incompréhension intellectuelle et morale. Je voudrais m’excuser auprès de tous ceux pour qui cette réponse est douloureuse et incompréhensible : les couples homosexuels religieux et catholiques, les parents et grands-parents de couples homosexuels et leurs enfants, le personnel pastoral et les conseillers de couples homosexuels », explique-t-il dans le Standaard.

Pour l’évêque, la position de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi est en contraction avec les travaux menés par le Synode pour le mariage et la famille de 2015, auquel il a participé. « Cette situation est regrettable pour les couples homosexuels fidèles, leurs familles et leurs amis. Ils ont le sentiment que l'Église ne les traite pas de manière équitable ou sincère ».

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

27 Commentaires

  • Posté par Dupont Vincienne, mercredi 17 mars 2021, 21:30

    La contradiction, c'est l'essence même de l'Eglise catholique. A la fois fondée sur l'histoire d'un pauvre pêcheur de Galilée et sur l'opulence et l'amour du pouvoir hérités de l'Empire romain, pourquoi faudrait-il s'étonner qu'elle soit en même temps accueillante et excluante envers les homosexuels? Au fond, l'ambivalence, c'est la seule chose belle dans cette religion. On ne peut servir deux maîtres, disent-ils dans leurs sermons du dimanche, mais en permanence leur coeur balance. Ils sont magnifiques, nos prélats enrobés.

  • Posté par Dupont Vincienne, mercredi 17 mars 2021, 21:30

    La contradiction, c'est l'essence même de l'Eglise catholique. A la fois fondée sur l'histoire d'un pauvre pêcheur de Galilée et sur l'opulence et l'amour du pouvoir hérités de l'Empire romain, pourquoi faudrait-il s'étonner qu'elle soit en même temps accueillante et excluante envers les homosexuels? Au fond, l'ambivalence, c'est la seule chose belle dans cette religion. On ne peut servir deux maîtres, disent-ils dans leurs sermons du dimanche, mais en permanence leur coeur balance. Ils sont magnifiques, nos prélats enrobés.

  • Posté par Chalet Alain, mercredi 17 mars 2021, 18:13

    On est libre d'approuver ou non la loi qui autorise les homosexuels à se marier, mais on doit la respecter, même si on peut bien sûr exprimer et expliquer son point de vue. Cette approbation (ou pas) peut dépendre du sens qu'on donne au mariage (civil). Aux yeux de la loi, comme au yeux de la plupart des gens, ce sens a d'ailleurs fortement évolué, vers celui d'une formalité optionnelle, imposant de moins en moins de contraintes et donnant quelques avantages pratiques aux deux membres du couple marié (on n'a pas encore autorisé le mariage de plus de deux personnes). Et certains peuvent même d'ailleurs sans doute trouver qu'autoriser le mariage homosexuel n'est pas une bonne idée, tout en respectant parfaitement les homosexuels. La question est complexe, car à plusieurs dimensions, et elle ne se juge donc pas de façon carrée et simpliste.

  • Posté par Cock Gérard, mercredi 17 mars 2021, 16:59

    La Religion Catholique voit dans le mariage l'union d'un homme et d'une femme en vue de procréer. Ce Monseigneur rappelle ici ce qu'est le sacrement de mariage au sein de son institution...normal. Ce n'est pas pour cela qu'il est homophobe!! Par le passé, il fallait aussi accepter qu'un suicidé ne passe pas par l'Eglise pour ses funérailles... souvent le prêtre faisait un saut par le cimetière pour quand même une prière = un soutien à la famille....C'est la loi de l'Abbaye. Ce sont les règles et si elles sont librement consenties on s'y conforme d'autant plus facilement ... autant le savoir. Merci

  • Posté par Werpin Jean Luc, mercredi 17 mars 2021, 15:58

    On dirait que ces braves gens n'ont pas lu SODOMA, le livre de Frédéric Martel portant tes édifiant et bien documenté.

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko