Accueil Monde Europe

Didier Reynders: «Le fait d’être vacciné ne constituera pas une condition préalable au droit de voyager»

L’instauration d’un certificat sanitaire est réclamée par le secteur touristique et par les pays de l’UE qui en dépendent le plus pour leur saison estivale.

Temps de lecture: 2 min

La Commission européenne a présenté mercredi sa proposition d’un certificat sanitaire destiné, en période de pandémie de covid, à faciliter d’ici l’été les voyages au sein de l’Union européenne sans entraver la liberté de circulation.

Ce document de voyage, qui serait disponible gratuitement sous format numérique ou papier et muni d’un code QR, permettrait de prouver la vaccination de son porteur contre la covid, mais aussi – pour éviter toute discrimination envers celles et ceux qui ne sont pas vaccinés – la valeur d’un test de dépistage négatif ou celle d’une certaine immunité acquise après une contamination survenue moins de 180 jours auparavant.

L’instauration de ce document est réclamée par le secteur touristique et par les pays de l’UE qui en dépendent le plus pour leur saison estivale. Mais des États membres comme la Belgique s’y sont montrés réticents s’il devait devenir un véritable passeport vaccinal, et entraver la liberté de circulation de manière discriminatoire pour celles et ceux qui n’ont pas été vaccinés, que ce soit par choix, par contrainte ou par nécessité.

Ces personnes pourraient continuer de voyager en se soumettant aux recommandations adoptées par les pays de l’UE, qui prévoient des règles de quarantaine ou de test.

« Le fait d’être vacciné ne constituera pas une condition préalable au droit de voyager », a souligné le commissaire à la Justice, Didier Reynders. Le certificat est aussi présenté comme une réponse de la Commission aux pays qui, comme la Belgique, ont introduit des interdictions généralisées de voyages touristiques.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

15 Commentaires

  • Posté par Patrick Yamedjeu, jeudi 18 mars 2021, 8:34

    Il faut arrêter la politique de l'autruche. Il faudra être vacciné pour se déplacer hors de son pays; Cela commencera par les compagnies aériennes qui l'exigeront car les pays de destinations l'exigeront etc...

  • Posté par Delrez JEAN, mercredi 17 mars 2021, 19:11

    Excusez moi mais ils nous prennent vraiment pour des imbéciles. Ce passeport soi-disant sanitaire sera discriminatoire. Qu il s agisse de grimper dans un avion, de rentrer dans un restaurant ou une salle de cinéma ou de réserver un hôtel. Vous resterez à l extérieur car pas vacciné ou parce que vous avez très bien suivi les mesures sanitaires et jamais été infecté. Aucune perspective agréable. Juste le travail et et les réprimandes du coneco ou des experts.

  • Posté par Staquet Jean-Marie, mercredi 17 mars 2021, 18:59

    Ce ne sera pas une condition... non... sauf si personne ne veut vous embarquer ou vous loger. Maintenant la question suivante : quand annoncera-t-on l’incorporation des données biométriques et financières? Mais ça c’est au prochain épisode du feuilleton « certains prétendus complotistes ne racontaient pas n’importe quoi ».

  • Posté par massacry olivier, jeudi 18 mars 2021, 0:23

    En tout cas la série "Je sème la discorde" continue.

  • Posté par Cambier Bernadette, mercredi 17 mars 2021, 18:19

    Encore un bazar qui ne servira à rien, puisque vacciné ou pas ce sera kif kif. Les tests covid (vrais ou faux) circuleront de nouveau selon le besoin économique etc...... Encore une belle démonstration du grand brol qu'est l' U E, hors accords économiques et financiers ou là, celle-ci est bien au point depuis quelques années !!!!!

Plus de commentaires

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une