Accueil Société Régions Liège

Liège et Arlon, où se concentre la pauvreté

La Fondation Roi Baudouin a financé une étude sur le sans-abrisme et l’absence de chez-soi dans deux villes wallonnes. Elle démontre la face cachée du phénomène.

Article réservé aux abonnés
Journaliste de la cellule wallonne Temps de lecture: 4 min

Le sans-abrisme et l’absence de chez-soi ont désormais une image plus concrète dans les villes de Liège et d’Arlon. Loin du phénomène des personnes qui mendient avec leur chien, la Fondation Roi Baudouin a subventionné une étude qui pousse le phénomène jusqu’à l’hébergement d’urgence ou en institution, voire en tente ou dans un garage, mais aussi chez des parents ou des amis. 500 personnes ont ainsi été dénombrées à Liège, tandis que 218 autres ont été identifiées dans la cité gallo-romaine. Des chiffres sans doute sous-estimés parce que, à Liège, on s’est concentré davantage sur les institutions, tandis qu’à Arlon, l’hébergement d’urgence était fermé pour cause de covid.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Liège

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs