Accueil Société

Coronavirus: Alexander De Croo favorable au certificat sanitaire

Suite à la proposition de la Commission européenne d’un certificat sanitaire pour faciliter les voyages en période de pandémie, la Belgique s’attèle aux préparatifs du système.

Temps de lecture: 2 min

Le Premier ministre Alexander De Croo a accueilli favorablement mercredi la proposition de la Commission européenne d’un certificat sanitaire commun pour faciliter les voyages dans l’Union européenne en période de pandémie de covid.

La Belgique s’attèle aux préparatifs du système, en prêtant une attention particulière au respect de la vie privée, a indiqué M. De Croo à Belga.

Le chef du gouvernement fédéral se dit satisfait de constater que la proposition évite la discrimination entre vaccinés et non-vaccinés, même si un examen plus approfondi doit encore être mené. Il faut notamment s’assurer que le certificat reste fondé sur des connaissances scientifiques, note-t-il.

Des voix s’étaient élevées ces dernières semaines pour souligner les incertitudes persistantes pour savoir si des personnes vaccinées peuvent être porteuses du virus de façon asymptomatique et le transmettre. « Il y a apparemment une réduction dans la transmission mais nous ne savons pas encore jusqu’à quel degré », avait souligné mardi Andrea Ammon, la directrice de l’agence européenne chargée des maladies (ECDC), faisant part de ses réserves sur ce projet devant des eurodéputés.

Le porte-parole de la Commission européenne Eric Mamer a reconnu qu’il y avait « des questions qui doivent continuer à être évaluées même si l’on avance ».

Le sommet européen des 26 et 27 mars prochain permettra aux chefs d’État et de gouvernement de l’UE de débattre de la proposition de la Commission. « Nous envisagerons aussi l’usage que nous ferons du certificat, notamment une approche commune concernant les voyages vers les pays tiers, hors-UE », selon M. De Croo.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

14 Commentaires

  • Posté par Trevisan Lucio, mercredi 17 mars 2021, 20:24

    Pour que ce soit non discriminatoire et égalitaire, il faudrait que toute la population ait eu la possibilité d'être vaccinée pour l'été...(C'est de l'humour, hein !)... mais les plus chanceux (les vaccinés) n'auront pas à payer pour mettre une croix sur ce certificat, les autres ( la majorité des gens) devront payer pour se faire tester (2 X 50 € pour un couple dans un labo privé pour un test PCR)

  • Posté par Arroba , jeudi 18 mars 2021, 0:51

    Les plus chanceux, les vaccinés??? Vous êtes sérieux???

  • Posté par Hubert Wynands, mercredi 17 mars 2021, 20:14

    No stress, si c’est a l’image du reste, en Belgique il sera prêt pour l’apparition du COVID 50 si tout va bien.

  • Posté par Oscar Pascal , mercredi 17 mars 2021, 21:50

    Effectivement, les campagnes de vaccinations à la vitesse du RER et même du train à grandes vitesses qui devait relier Bruxelles à Amsterdam. Quel idiot je suis, le RER devait être en phase final en 2017, maintenant peut-être en 2030; quand au train à grande vitesse après le premier départ, des problèmes le train perdait des pièces, donc en attente, et c'est également pas pour demain. La vaccination, les mêmes procédures, cela aide 6 gouvernements et tous les ministres qui vont avec pour un pays grand...comme un timbre poste ou un département français. En résumé, c'est pas demain la veille d'avoir un certificat sanitaire avec vaccination.

  • Posté par Le Maigat Damien, mercredi 17 mars 2021, 19:53

    Au final, celui qui n’aura respecté aucune mesure anti Covid, sera allé de soirées en partouses et l’aura attrapé, voyagera sans contraintes et plus facilement que celui qui aura tout respecté, ne l’a pas attrapé et n’aura pas accès au vaccin. C’est beau la lutte contre la discrimination. On est à moins de 6 mois de l’été, je vais donc me dépêcher d’aller faire du lèche vitrine rue d'Aerschot, ça devrait remplacer, si j’ai bien tout compris.

Plus de commentaires

Aussi en Société

Grand format Agressions sexuelles: une lame de fond partie du cimetière d’Ixelles

En dix jours, deux bars ixellois ont été visés par des dizaines de témoignages de femmes, relatifs à des cas d’agressions sexuelles. Dans le sillage de ces récits, d’autres sont venus mettre en perspective une problématique qui dépasse de loin le quartier étudiant (et plus largement Bruxelles), mettant le monde de la nuit face à ses responsabilités.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko