Accueil Monde États-Unis

Etats-Unis: l’afflux de clandestins mineurs provoque un début de crise politique pour Joe Biden

Les élus républicains accusent le nouveau président démocrate Joe Biden d’avoir provoqué un appel d’air à la frontière américano-mexicaine. Des milliers de migrants, dont de nombreux mineurs non accompagnés, y affluent depuis plusieurs jours.

Article réservé aux abonnés
Correspondant aux Etats-Unis Temps de lecture: 4 min

Restez chez vous. Ne quittez pas votre village, votre ville ou votre communauté ». Joe Biden a adressé une supplique inhabituelle mardi soir, lors d’une interview sur ABC News, à tous les immigrants clandestins d’Amérique centrale, mineurs pour leur grande majorité, qui depuis un peu plus d’une semaine affluent à la frontière mexicaine. « J’ai entendu l’autre jour qu’ils viennent parce qu’ils savent que je suis un type bien », a poursuivi Biden. « Mais il ne faut pas qu’ils viennent ».

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par Patrick Yamedjeu, mercredi 17 mars 2021, 22:56

    Il ne fait que préparer le terrain pour la future administration républicaine qui arrivera dans 4 ans. Sans parler des élections de mi-mandat où les électeurs ne manqueront pas de lui faire un rappel douloureux.

  • Posté par Zanzi Mauro, mercredi 17 mars 2021, 22:08

    Comme le dit CBS, qui n'est certainement pas un média favorable à Trump, "les enfants disent qu'ils ont faim, qu'ils ne se douchent qu'une fois tous les sept jours et que les conditions sont tellement surpeuplées qu'ils ont dû dormir à tour de rôle sur le sol." Les conditions décrites se trouvent dans le centre pour enfants migrants de Donna, au Texas. Excellent travail, Joe! :-(

  • Posté par Zanzi Mauro, mercredi 17 mars 2021, 21:49

    Welcome to reality, Joe!

  • Posté par LIENARD NORBERT, mercredi 17 mars 2021, 21:44

    C est pas tout de faire des promesses électorales, va falloir assumer maintenant

  • Posté par Thunus Didier, mercredi 17 mars 2021, 20:20

    Vous titrez "un début de crise" pour finalement reconnaître que "la crise est bien réelle". Il fut un temps où vous faisiez l'inverse.

Aussi en USA

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs