Accueil Société

Le Comité de concertation a commencé: voici ce qui est sur la table

Le Comité de concertation s’est réuni en visioconférence. Si les derniers chiffres ne montrent pas de hausse exponentielle, les écoles inquiètent. Dès lors, quelles vont être les mesures prises par les ministres-présidents, le Premier ministre et les ministres fédéraux ?

Temps de lecture: 4 min

Qu’est-ce qui est à l’ordre du jour de la réunion du Comité de concertation qui a lieu en ce moment par visioconférence, soit une semaine avant la date prévue initialement, le 26 mars, pour cause de dégradation de la situation ? Le gouvernement veut en tout cas tout mettre en œuvre pour conserver les perspectives ouvertes la semaine passée pour les écoles et l’horeca, ont assuré jeudi le Premier ministre, Alexander De Croo, et le ministre de la Santé, Frank Vandenbroucke, devant la Chambre.

« Notre pays est sur un plateau ascendant », a expliqué le chef du gouvernement en réponse aux questions des députés.

Les modèles scientifiques prévoyaient une augmentation des hospitalisations et ensuite une diminution mais l’augmentation, attendue fin mars, se produit plus tôt que prévu. Le gouvernement s’inquiète particulièrement de la croissance des cas chez les moins de 20 ans qui mène de facto à celle des hospitalisations dans la génération de leurs parents.

« Dans les prochains jours, nous devons être particulièrement prudents », a souligné M. De Croo.

Frank Vandenbroucke s’est exprimé sur Bel RTL ce vendredi matin, rappelant à nouveau l’objectif essentiel : « Pouvoir rouvrir les écoles, complètement (en présentiel), en toute sécurité, après les vacances de Pâques. Le 19 avril, on veut rouvrir les écoles. Et on veut garder l’objectif de rouvrir l’horeca le 1er mai. »

Nouvelles mesures nécessaires  ?

Le ministre de la Santé estime que « pour atteindre cet objectif, je crois que des mesures sont nécessaires. Absolument. On n’y arrivera pas sans mesure supplémentaire, c’est clair. » A cet égard, il semblerait que le port du masque dès 5e primaire soit bien sur la table, ainsi que des tests spéciaux pour les agents de police, les facteurs ou encore toutes autres professions pour lesquelles le télétravail n’est pas possible.

« Un confinement avec les mêmes règles qu’au printemps dernier serait un moyen d’intervenir très rapidement », a expliqué Marc Van Ranst à VTM Nieuws. « Si vous convenez de rouvrir les écoles et l’horeca après les vacances de Pâques, les gens seront d’accord, mais la réalité politique ne rend pas les choses faciles. »

La ministre de la Santé du gouvernement wallon souligne de son côté que la réouverture du secteur de l’horeca au 1er mai doit être un objectif et « qu’il faut tout faire pour que la liberté reprenne à partir de ce moment-là ».

« Il faut se dire qu’au mois de mai, avec les ouvertures dans l’horeca, ça doit être un objectif. Il faut tout faire pour ça. Ça veut dire qu’il faut sans doute faire un coup d’arrêt, en tout cas prendre des mesures pour faire redescendre les contaminations et pour rouvrir au 1er mai comme c’était prévu il y a quelques semaines encore ».

Plutôt vers un report de quelques semaines

Lors du Conseil des ministres restreint de jeudi soir, préparatoire au Comité de concertation, on s’acheminait vers le report de quelques semaines (sans doute après les vacances de Pâques) des quelques assouplissements prévus pour le premier avril, dont les autorisations d’activités en plein air pour les jeunes et les sportifs, les activités extrascolaires, et le présentiel en troisième et quatrième années du secondaire. Quelques mesures plus ponctuelles pourraient s’y ajouter, mais tout ceci est susceptible d’évoluer durant la réunion.

Reste aussi l’inconnue du point de vue de l’enseignement. On l’a écrit, plusieurs présidents de partis et ministres fédéraux sont favorables à l’anticipation d’une semaine des vacances de Pâques, mais les ministres de l’Enseignement n’y sont pas favorables. Vu la hausse des contaminations dans les écoles, l’inconnue demeure sur ce que décidera le Comité de concertation à cet égard, même si la fermeture immédiate ne semble pas tenir la corde. L’objectif commun est en tout cas de permettre une pleine rentrée après Pâques et de prendre avant cela toutes les mesures pour qu’elle soit possible.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Entretien Ovidie: «Le porno est devenu la vraie vie»

L’ex-actrice porno décortique sur tous les fronts médiatiques l’influence de l’industrie pornographique. Penseuse du rapport au corps et des sexualités, elle s’adresse aux adolescentes dans « Tu n’es pas obligée… » pour decrypter les injonctions qu’elles subissent à propos de leur apparence et de leur sexualité.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko