Accueil Culture Musiques

Centenaire d’Arthur Grumiaux: l’amour de l’art comme un absolu

Alors que l’on fête le centenaire de sa naissance, retour sur le destin d’Arthur Grumiaux, grand représentant de l’école de violon franco-belge.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

Certains interprètes préfèrent parfois la perfection glaciale à l’émotion. Le résultat sonore est presque toujours impeccable. Pourtant, vous avez souvent l’impression que ces virtuoses souverains ne vous ont rien dit et qu’il manque quelque chose. Pour moi, interpréter la musique, c’est justement parvenir à rendre perceptible ce quelque chose-là. » Ces mots sont ceux d’Arthur Grumiaux, interprète virtuose et grand représentant de l’école de violon franco-belge, dont on fête ce 21 mars le centenaire de la naissance.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Musiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs