Accueil Culture Scènes

Le Théâtre National occupé par les artistes pour réclamer la réouverture des lieux culturels

Alors que l’occupation des théâtres gagne du terrain en France – une vingtaine dans tout l’Hexagone –, les artistes belges embraient aussi : depuis 16 h, ce vendredi, le Théâtre National est occupé, pour protester contre la fermeture des lieux culturels et le poids inéquitable des mesures sanitaires.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 6 min

Le timing n’est pas choisi au hasard : au moment où le gouvernement fédéral se réunit pour un Comité de concertation, dont on craint qu’il ne douche les espoirs d’assouplissement, notamment en ce qui concerne l’activité culturelle, des artistes ont décidé d’occuper le Théâtre National. Comme Antigone bravant les lois de Créon, ces insoumis, portés par le sentiment d’une flagrante injustice, brandissent la révolte morale pour défendre les droits fondamentaux de l’humain contre la raison d’Etat. Dans le rôle d’un Créon aveugle ? Un pouvoir politique qui prend des mesures unilatérales, autorisant par exemple les commerces non essentiels à rester ouverts mais contraignant les théâtres et les cinémas à rester fermés, alors que ces derniers présentent moins de risques sanitaires. Mediamarkt et Ikea seraient-ils plus utiles au bien-être de la population que la danse, le cirque, la musique, le cinéma ou le théâtre ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par B Thomas, samedi 20 mars 2021, 10:20

    "Mediamarkt et Ikea seraient-ils plus utiles au bien-être de la population que la danse, le cirque, la musique, le cinéma ou le théâtre ?" L'utilité est une considération subjective. Par contre, le coût d'une fermeture s'évalue objectivement. Fermée ou ouverte, la culture subventionnée coûte toujours à la collectivité ce qui n'est pas le cas des commerces citées. Ne nous y trompons pas, c'est cette "culture" qui manifeste au Théâtre nationale et qui demandera à Mediamarkt, Ikea et autres de la financer la crise passée. On ne peut pas à la fois vouloir se placer au dessus des considérations mercantiles ("lieux de conscientisation") et invoquer ensuite des situations comparables. Si les "autres" : 'horeca, l'évènementiel et le loisir ne sont pas présents à ce rassemblement nombriliste, ce n'est pas un hasard. Eux devront payer leurs dettes crées par la crise et financer la culture s'ils survivent. Bref, je trouve indigne ce manque de solidarité et cet égocentrisme en temps de crise. Quant à l'avis d'un épidémiologiste médiatique sur la politique et la gestion économique et sociale du pays, il me laisse aussi froid que l'expertise d'un carreleur sur la pensée de Kierkegaard.

  • Posté par VERDOODT-COLART Jean-Marie, samedi 20 mars 2021, 9:50

    Je croyais que les réunions de plus de 10 personnes étaient strictement interdites ! Et sanctionnées par des PV.... mais sans doute pas pour tout le monde !

  • Posté par Bricourt Noela, vendredi 19 mars 2021, 19:20

    Malheureusement, face à la puissance actuelle des hôpitaux, peu de chance d'obtenir quoi que ce soit. Depuis un an ce sont les médecins qui dirigent tout en déclarant que le virus est inconnu. Alors, le théâtre...

Aussi en Scènes

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs