Accueil

Des réflexions autour de la musique

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

A la fin de sa vie, Philips m’a demandé si je voulais rencontrer Arthur Grumiaux afin d’écrire un texte pour son enregistrement des sonates de Mozart avec Walter Klien. L’homme était exigeant et avait refusé plusieurs critiques connus. Éric de Bisshop, responsable belge de l’éditeur, eut alors l’idée de lui proposer un jeune inconnu (mais passionné). Je tentai l’expérience et elle demeure un des grands moments de ma carrière de critique. J’en ai repris des extraits pour ce centenaire et ai regroupé ses propos par thème.

Sur la musique de chambre. « La musique de chambre n’est jamais qu’une forme d’humanisme bien compris. Elle n’exige pas de longs conciliabules préliminaires. Il suffit de demeurer à l’écoute l’un de l’autre. On se met devant la partition et on la joue en toute simplicité telle qu’elle est écrite. Si cela ne marche pas tout de suite, cela n’aboutira jamais. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs