Accueil Belgique

Cinq ans face à la violence des silences: «C’est tout un potentiel qui est gâché»

Mohamadou Mbedoum a plusieurs diplômes et il est quadrilingue. Pendant 5 ans, malgré des sollicitations multiples, on ne lui a jamais accordé un entretien d’embauche. Il a par contre récolté beaucoup d’excuses maquillant mal une discrimination raciale latente. Aujourd’hui, il témoigne.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Bruxelles Temps de lecture: 4 min

Combien peut peser le poids de la discrimination à l’embauche ? Mohamadou Mbedoum en sait quelque chose. Durant cinq années de recherche active d’emploi, ce Camerounais arrivé en Belgique en 2005 sous statut de réfugié s’est confronté à la violence d’un silence qui pue franchement le racisme. Après avoir fini par sortir d’une longue traversée du désert, en partie grâce à l’appui du service anti-discrimination d’Actiris, il a accepté d’en parler au Soir .

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs