Accueil

Julian Alaphilippe: «Van Aert et Van der Poel ont plus le rôle d’ultra-favoris»

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Forces

Le champion du monde, comme les deux autres pointes acérées du trident magique, a levé les bras sur les routes transalpines de Tirreno. Un petit plus pour la confiance, la validation d’une évidence. Mais, peut-être plus discrètement que les deux autres, le Français a traversé la fin de l’épreuve italienne dans la retenue. « Je n’avais aucun intérêt à me donner à fond sur le chrono », précise-t-il. « J’ai fait ma semaine comme j’avais envie de la faire, sans regarder la façon dont mes adversaires gèrent leur course. » De la gestion, donc, après avoir rappelé à Chiusdino qu’il ne devait craindre absolument personne dans un effort en pente. Mathieu van der Poel, deuxième et Wout van Aert, troisième dans le village toscan, l’ont bien noté.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs