Accueil Société Enseignement

Caroline Désir: «Faire porter toute la responsabilité sur les écoles, c’est dur à comprendre»

Le Comité de concertation a décidé de charger les ministres de l’Enseignement de chaque communauté d’imaginer une liste de mesures à court terme, dans le but de limiter encore les risques de contamination au coronavirus dans le cadre scolaire.

Temps de lecture: 3 min

Le Comité de concertation a décidé de charger les ministres de l’Enseignement de chaque communauté d’imaginer une liste de mesures à court terme, dans le but de limiter encore les risques de contamination au coronavirus dans le cadre scolaire. « Fermer les écoles, c'est la dernière mesure à prendre. C'est important, pour les jeunes, de laisser les écoles ouvertes, » a souligné Alexander De Croo, lors d’un facebook live ce vendredi.

Le Codeco a tout de même déjà décidé quelques éléments : le masque obligatoire en 5e et 6e primaire, au plus tard à partir de mercredi (24 mars) et le report du possible retour à du 100% présentiel pour le 2e degré du secondaire. «Rouvrir les écoles après les vacances de Pâques» reste une priorité, qui justifie de limiter au maximum les contacts dans le mois qui vient, a martelé le Premier.

Les écoles sous la loupe

Invitée sur le plateau de RTL-Info, la ministre de l’Enseignement francophone, Caroline Désir (PS), s’est exprimée sur les nouvelles mesures, dont le port du masque. « C'est une mesure qui a toujours fait polémique et autour duquel il n'y a jamais eu de vrais consensus scientifique » a pointé la ministre qui a rappelé sa volonté de ne pas fermer les écoles. « Faire porter toute la responsabilité sur les écoles, j'ai difficile à comprendre. (...) Actuellement, 32 écoles sont fermées et 90 écoles ont une ou des classes fermées. Donc, on est dans une surveillance très stricte.(...) Je voudrais rassurer: aujourd'hui, on en est à 0,1% des 900.000 élèves qui sont contaminés. »

Aujourd’hui, l’école semble devenir un problème alors que, jusqu’ici, on voulait prendre des mesures pour garder les établissements scolaires ouverts. Face à cela, Caroline Désir a adressé un message clair au Premier ministre et au ministre fédéral de la Santé. « Si vous dites que l'école est à ce point problématique, alors intégrons les enseignants dans les fonctions prioritaires pour la stratégie de vaccination. Cela nous permettrait de passer une fin d'années plus sereine et de ne pas faire ces allers-retours, » a souligné la socialiste en évoquant la réalité du métier. « Il faut penser aux enseignants dans l'enseignement spécialisé qui doivent parfois prodiguer des soins, aujourd'hui ils ne sont toujours pas prioritaires dans la campagne de vaccination. »

Le ministre flamand sur la même ligne

Le ministre flamand de l’Enseignement, Ben Weyts, a réitéré vendredi sa volonté de conserver les écoles ouvertes en dépit de la flambée de contaminations au coronavirus, alors que le comité de concertation a demandé aux trois Communautés d’imaginer des mesures à court terme pour limiter encore les risques.

M. Weyts (N-VA) a souligné que les écoles «sont et restent victimes du virus, et non le moteur». Selon M. Weyts, une partie du travail a déjà été effectué. «Du côté flamand, nous avons des dispositifs prêts avec différents scénarios. Je vais en discuter avec les collègues francophone et germanophone. J’espère que nous serons toujours d’accord sur le fait que nos enfants et nos jeunes, nos écoles sont nos priorités», a ajouté le ministre nationaliste.

À lire aussi Voyages non essentiels: quelles sont les stratégies des pays voisins ? (carte interactive)

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

45 Commentaires

  • Posté par Vigneron Anne, dimanche 21 mars 2021, 12:47

    Rien que l'air que l'on respire est CONTAMINE. Tous en apnée sera la nouvelle norme :-)

  • Posté par Intjigejlis Gérasimos, samedi 20 mars 2021, 15:24

    Des écoles ont fait le choix, laissé par leurs responsables, de soit faire du présentiel avec la moitié des classes de 3-4-5 et 6, soit de le faire avec des classes en demi-groupes. Dans les deux cas 50 % de présence, objectif voulu, mais dans un cas avec des groupes-classes de maximum 12 à 15 élèves ( en fonction des normes de classe par degré ) et dans l'autre avec des groupes de 24 à 30 élèves. Mesures covid ? Norme de distanciation ? Curieux de voir dans quelles écoles et surtout en fonction de quels choix apparaissent les clusters ? Ecoles maternelles : 24 enfants et pas de masques !!!!!!!! Et les instits dans ces cas ???? Qui s'en préoccupe ? Mais il est vrai que la vérité était, il y a à peine 15 jours que les enfants n'étaient pas source de transmission!!!!

  • Posté par Vdrme Marc, samedi 20 mars 2021, 12:27

    Apparemment aucun endroit ne transmet le virus, pas les écoles, pas les restaurants, pas la culture , pas le travail, mais qui alors ?

  • Posté par Skiadas Antonios, samedi 20 mars 2021, 9:32

    Et si on commençait à vacciner les prof, personnel de nettoyage des écoles etc? On aurait peut-être moins de soucis vous ne croyez pas?

  • Posté par Skiadas Antonios, samedi 20 mars 2021, 9:32

    Et si on commençait à vacciner les prof, personnel de nettoyage des écoles etc? On aurait peut-être moins de soucis vous ne croyez pas?

Plus de commentaires

Aussi en Enseignement

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une