Accueil Société

A Bruxelles, la lutte contre la discrimination raciale à l’embauche est encore longue

Pour sa première année de fonctionnement, le service de signalement d’Actiris a reçu 215 signalements pour discriminations, dont près de la moitié est relative à des discriminations raciales. Ce n’est que le sommet visible de l’iceberg.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Bruxelles Temps de lecture: 4 min

Actiris Inclusive, le service anti-discrimination de l’organisme bruxellois dédié à l’insertion sur le marché du travail des chercheurs d’emploi, a récemment soufflé sa première bougie. En décembre 2019, Actiris marquait effectivement le coup au niveau belge mais aussi européen en devenant le premier service public de ce type à intégrer dans sa structure interne une cellule de signalement des cas de discrimination et de suivi spécifique à l’attention des personnes y étant confrontées. À l’occasion de la Journée internationale pour l’élimination de la discrimination raciale qui se tient ce dimanche, un premier bilan s’impose.

En 2020, le service a reçu 215 signalements pour des cas de discrimination à l’embauche, apprend-on. Est-ce beaucoup ou est-ce peu ? C’est en réalité un peu des deux à la fois.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

6 Commentaires

  • Posté par Vynckier Albert, dimanche 21 mars 2021, 5:46

    qu'on invente une manière de se comporter ou qu'on découvre scientifiquement le fin mot de cette haine raciale (et quelle nom avait-elle avant que cette haine soit appelée racisme?). si les gens consciemment, politiquement dans leur ensemble ne décident pas de vivre ensemble de manière intentionnelle dans des petites communautés (pourquoi l'imposer à l'ensemble de la population? qu'est-ce qu'ici m'est refusé qui ne l'est pas là?), il n'y a pas de raison que cela cesse. c'est juste mon opinion et elle se veut pragmatique...

  • Posté par Ahn John Clive, samedi 20 mars 2021, 15:06

    C'est triste de voir tous les efforts qui sont deployes avec les contributions belges pour lutter contre des moulins a vent, tels les nouveaux Don Quichotte de l'egalite raciale et de la cancel culture. Les organismes publics comme Actiris doivent faire leur boulot et transmettre les offres d'emploi le plus vite possible. Cet organisme brille par ses carences, des trmps d'attente epouvantables, un personnel peu formé, une absence de culture de service public, une direction qui se comporte comme des maharadjahs. Des lors, laissons les fantaisies de poursuite de discrimination pour une periode prospere.

  • Posté par Ahn John Clive, samedi 20 mars 2021, 15:06

    C'est triste de voir tous les efforts qui sont deployes avec les contributions belges pour lutter contre des moulins a vent, tels les nouveaux Don Quichotte de l'egalite raciale et de la cancel culture. Les organismes publics comme Actiris doivent faire leur boulot et transmettre les offres d'emploi le plus vite possible. Cet organisme brille par ses carences, des trmps d'attente epouvantables, un personnel peu formé, une absence de culture de service public, une direction qui se comporte comme des maharadjahs. Des lors, laissons les fantaisies de poursuite de discrimination pour une periode prospere.

  • Posté par Dentin Jean, samedi 20 mars 2021, 11:47

    On exagère le racisme classique (des "blancs" contre les moins "blancs"), dû à une immigration massive et non désirée par la population (démocratie où es tu ?). On refuse les statistiques ethniques qui permettraient d'y voir plus clair. Pourquoi ? Par peur du résultat ? Si nous sommes si racistes, pourquoi tant de racisés veulent ils s'installer chez nous ? La propagande obsessionnelle de "notre" pseudo racisme génère un contre racisme anti "blancs" que l'on a vu à l'oeuvre samedi à Liège et ailleurs. Cette propagande sert d'excuse aux frustrations et aux échecs de ces populations qui développent un "léhi'm'ploré" qui ne les incite pas à retrousser les manches. Ceci fut dit par B Obama dans un de ses discours aux afro-américains.

  • Posté par deghelt Rudi, samedi 20 mars 2021, 10:46

    Ca devient grave, après les statues, Annie Cordy, que réserve encore l'avenir de ce pays. Tu es blanc, donc tu es raciste.

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs