Accueil Belgique Politique

Fermer les écoles? La nouvelle lutte des classes

Le Codeco a tourné, discrètement mais sûrement, au pugilat politique entre les tenants de l’école ouverte et les autres.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 6 min

Le Premier ministre libéral, Alexander De Croo, et son acolyte, le ministre de la Santé Frank Vandenbroucke (SP.A), ont donné vendredi soir une conférence de presse aux accents étranges, on était loin des annonces claires et phasées auxquelles ils ont habitué le public depuis leur prise de fonction. Ici, après une semaine de dramatisation autour de la hausse des contaminations, des hospitalisations et des admissions aux soins intensifs, ils n’ont finalement annoncé que quelques petits aménagements (lire également ci-dessous), qui étonnent un peu au regard des chiffres, qu’ils définissent eux-mêmes comme inquiétants, citant à l’envi les 200 hospitalisations par jour désormais enregistrées.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

20 Commentaires

  • Posté par elias jacques, dimanche 21 mars 2021, 14:13

    Le chantage habituel ! Déjà lors de la première vague beaucoup ont pointé les écoles du doigt mais on nous a juré que non que les enfants n'étaient ni contaminés ni contaminants et on a saboté l'économie du pays pour les maintenir ouvertes envers et contre tout. Il y a quelques décennies, on se fichait pourtant de faire perdre une année aux jeunes avec le service militaire. Maintenant qu'ils ne peuvent plus nier la réalité on se refile la patate chaude pour voir qui aura les courage de prendre des mesures dans l'enseignement et là c'est chacun pour soi tout le monde aux abris !

  • Posté par Vantilt Michel, samedi 20 mars 2021, 17:36

    Nos politiques devraient faire preuve de courage et organiser un nouveau confinement généralisé de 15 jours.

  • Posté par noel lelon, samedi 20 mars 2021, 17:08

    Fermer toutes les écoles et en échange tous les marchands, gargotiers et autres bistrotiers pourront vendre, toujours et encore vendre tout et n’importe quoi et cher. Les enfants deviendront vendeurs de tout et de n’importe quoi ou mastroquets. Ils voteront tous pour DC et le MR. Un monde idéal. Allez, tout le monde chez le coiffeur. Encore une fois. La boule à zéro. Par solidarité. Hop !

  • Posté par De witte Gérard, samedi 20 mars 2021, 11:53

    Ecoles fermées ok mais alors aucun diplôme fin juin. Pas comme la saison passée 5 mois de cours et diplômes à tous les étudiants.

  • Posté par Van Haesendonck Eric, samedi 20 mars 2021, 10:44

    La chose positive c'est que les politiques semblent enfin réaliser que la majeure partie des contaminations se font au travail, à l'école ou dans les transports publics. Jusqu'à présent on a fermé des secteurs entiers avec un effet désastreux sur l'économie sans réellement juguler le virus. C'est bien de vouloir préserver les jeunes, mais les résultats de ces dégâts (dette publique écrasante, stagnation économique, chômage etc...) c'est probablement eux qui devront les assumer dans le futur. Il vaudrait peut être mieux fermer les écoles 2 semaines que continuer à hypothèquer leur avenir.

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs