Accueil Opinions Éditos

Kesako?

Quel est ainsi le but de ce renvoi de la patate chaude aux ministres de l’Enseignement qui ont un week-end pour accoucher de mesures additionnelles ?

Article réservé aux abonnés
Editorialiste en chef Temps de lecture: 2 min

Les chiffres montent : contaminations, hospitalisations, soins intensifs, taux de positivité, taux de reproduction du virus, avec deux foyers actifs, les entreprises et les écoles. Mais pour le reste ? Ce vendredi soir, pour la première fois de l’ère « De Croo - Vandenbroucke », le diagnostic est posé mais les mesures pour casser la chaîne de contamination sont nébuleuses. Et semblent surtout refléter un gros différend politique.

Malin celui qui a compris ce qu’il va se passer à l’école. Quel est ainsi le but de ce renvoi de la patate chaude aux ministres de l’Enseignement qui ont un week-end pour accoucher de mesures additionnelles qui protégeront des enfants – et leurs parents – et des professeurs pourtant déjà bardés de protocoles en tous sens depuis des mois ?

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

12 Commentaires

  • Posté par Deckers Björn, dimanche 21 mars 2021, 22:50

    Rallonger les vacances de Pâques d'une semaine, les faire débuter la semaine prochaine (avec une semaine d'avance) et accepter que le personnel enseignant soit prioritaire pour les vaccins. Vandenbroucke ne peut pas rester rigide sur tout, ou bien il est temps de le virer! Déjà qu'on laisse toujours la culture dans le coma, et certains au fédéral voudrait fermer les écoles. Si je comprends bien, il n'y a que les commerces qui peuvent ouvrir??? Gouvernement d'incapables!!!

  • Posté par Hichmeu Diums, dimanche 21 mars 2021, 22:33

    A quand les programmes incitant les jeunes à se lancer dans le domaine de la santé ? Ou alors on continue à mettre des numerus clausus aux numéros INAMI ? On a trop de médecins en Belgique ? Trop de lits aussi sans doute ? Aller les journalistes, posez de vraies questions aux politiques... au lieu de mégoter sur des chiffres qui ne veulent plus rien dire. Vagues ou vaguelettes, on s’en tape. Ce qu’il faut c’est un tsunami qui puisse les bouger de leur confortable ronds de cuir.

  • Posté par Mahy John, dimanche 21 mars 2021, 18:02

    Cela fait un an qu'on nous explique qu'il faut se confiner pour éviter la saturation des lits d'hôpitaux aux soins intensifs et ainsi sauvé des vies pour un virus qui nous épargne la mort à plus de 99%. Aucune structure n'a été mise en place jusqu'à ce jour. C'est comme si en temps de guerre, celle-ci devrait s'arrêter car il n'y a pas assez de lits pour sauver les blesser.

  • Posté par Mordant Bruno, samedi 20 mars 2021, 19:58

    Quand je vois comment mes collègues se laissent aller sur le port du masque. Quand je vois comment certains portent le masque et le manipulent. Et si on ajoute les divers rassemblement, je pense qu'un rappel et une obligation (mais comment) du respect des gestes barrière ferait déjà beaucoup. Mais comme souvent, et dans tous les domaines, quand on n'obtient pas de résultats avec des règles simples, parce qu'elles ne sont pas appliquées, on durcit les règles

  • Posté par Mahieu Claude, samedi 20 mars 2021, 17:12

    Une fois de plus, Vandenbroecke a raison ; il faut fermer les écoles , jusqu'aux vacances de Pâques pour casser la contamination dans ce milieu qui est devenu le plus contagieux ! Ce n'est par en quinze jours que les enfants vont devenir psychologiquement malades ! Puisque les ministres de l'Enseignement , et surtout les ministres Présidents des Régions , n'ont pas voulu l'écouter , qu'ils trouvent , maintenant des solutions miracle !! On les attends avec impatience .

Plus de commentaires

Aussi en Éditos

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs