Accueil Belgique Politique

Frank Vandenbroucke: «Pour atteindre nos objectifs, il faut des mesures supplémentaires»

Le ministre fédéral de la Santé, Frank Vandenbroucke, est revenu sur le plateau de RTL-TVI sur la situation sanitaire.

Temps de lecture: 2 min

Deux jours après le Comité de concertation, le ministre fédéral de la Santé, Frank Vandenbroucke, était l’invité de l’émission « C’est pas tous les jours dimanche ». Le socialiste flamand a commenté la hausse continue des chiffres. « On n’observe pas une explosion des contaminations, mais la pression sur les hôpitaux est grande » a assuré le politique qui a communiqué quelques chiffres. « 354 hospitalisations le weekend passé, là on est déjà 415 ce weekend (+15 à 20 %). On va approcher les 570 aux soins intensifs. »

Le ministre de la Santé a rappelé les objectifs ambitieux que le gouvernement avait donnés. « On s’est fixé une ambition très importante. En ouvrant complètement les écoles après Pâques et l’horeca dès le 1er mai. Avec cette hausse des contaminations, on risque de ne pas atteindre ces objectifs. Ce n’est pas impossible. Mais, si on s’en tient aux mesures de vendredi, c’est un pari très risqué. Pour les assurer nos objectifs, il faut des mesures supplémentaires. »

Bien que questionné par le journaliste Christophe Deborsu, le socialiste flamand n’a pas voulu évoquer les mesures additionnelles qui pourraient être prises. «  Je ne cible pas spécifiquement l'école: les entreprises, qui se disent si innovantes, ne prennent pas assez leurs responsabilités. Il faut éviter un jeu de ping-pong entre les différents gouvernements et arrêter d’être indécis, » a encore dit Vandenbroucke rappelant l’importance de garder les établissements scolaires ouverts. « On a fait le pari, au maximum, de laisser les écoles ouvertes. Pas pour rien: c'est important pour la santé mentale de tout le monde: tant les professeurs que les parents et les élèves. J'espère qu'on arrivera à tenir ce pari le plus longtemps possible. Personnellement, je m'interroge plutôt de toutes ces voitures en déplacement. L'enjeu est là, réussir à limiter un maximum les contacts sociaux. »

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

58 Commentaires

  • Posté par curto calogero, lundi 22 mars 2021, 9:08

    Votre rôle est d'agir , la ou la contamination est la plus fortes, et pas pénaliser , toutes les province, les ministres ne devraient pas pouvoir sortir des provinces contaminé, les ministres habitant dans les Flandres et Anvers.

  • Posté par curto calogero, lundi 22 mars 2021, 9:06

    C'est quoi, vos objectif, éviter les cancer, éviter la mal nutrition des Belges, ils y a beaucoup de choses a faire, la Covid semblent votre unique priorité, pour soigner votre ego, les citoyens souffrent de beaucoup d'autres choses, comme les sans abri, les maladie psychologique et bien d'autres votre priorité, n'est pas celle de tout les citoyens.

  • Posté par Chapelle Nelly, dimanche 21 mars 2021, 21:04

    Vacciner, vacciner quand on ne maitrise pas l'approvisionnement des vaccins risque de ne pas fonctionner efficacement. La seule mesure que nous pouvons réellement gérer c'est le nombre de lits en hôpital eu USI. Les médecins ont fait le job pour les augmenter. Mais qu'ont fait nos politiques depuis un an ? RIEN et encore RIEN. C'est plus facile de mettre les contraintes sur les citoyens.

  • Posté par Nicolay J, dimanche 21 mars 2021, 19:02

    Des mesures supplémentaires ? Ce virus déclencheur d'une pandémie fait-il exploser le nombre de décès en Belgique ? Comment évolue le nombre de décès par jour dans notre pays par rapport aux années précédentes. Statbel publie sur son site le nombre de décès, toutes causes confondues, pour choisissons, le 7 mars de l'année 2017, soit 306 décès, de l'année 2018, soit 462 (!), de l'année 2019, soit 372, de l'année 2020, soit 287, de l'année 2021, soit 256 (!). Notre ministre de la santé peut se féliciter sur ce point : le nombre de décès quotidien diminue en Belgique.

  • Posté par Cresens Vincent, dimanche 21 mars 2021, 18:02

    Il faut effectivement prendre des mesures et en toute grande priorité, vacciner, vacciner et vacciner. Comme le dit Mme Wilmes, il y a trop d’intervenants pour cela se passe convenablement. Israel a déjà vacciné près de 50% de ses habitants (+/- 9,2 mio)et la Belgique (+ de 11 mio) moins de 10%.

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une