Accueil Société Enseignement

Pression maximale sur les écoles: les acteurs de l’enseignement réunis pour envisager de nouvelles mesures

Une réunion devait normalement avoir lieu lundi. Elle a été avancée.

Journaliste au service Société Temps de lecture: 1 min

Une réunion est prévue ce dimanche entre la ministre de l’Education, Caroline Désir (PS), et les acteurs de l’enseignement en Fédération Wallonie-Bruxelles. La réunion devait normalement avoir lieu lundi matin. Après l’annonce du Comité de concertation de vendredi, le flou est total pour les syndicats et pouvoirs organisateurs. Ils sont unanimes : la fermeture des écoles une semaine avant les vacances de Pâques, ils n’en veulent pas.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

27 Commentaires

  • Posté par noel lelon, dimanche 21 mars 2021, 18:35

    Ne pas tomber dans l’ultacrépidarianisme comme beaucoup d’intervenants qui déversent leurs sécrétions sans rien, absolument rien, connaître des problématiques virales. Ce sont les mêmes qui résonnent comme tonneaux vides à propos de tout et n’importe quoi. Les écoles doivent rester ouvertes le plus longtemps possible. Mais, pas d’angélisme beaucoup de (petits) chefs d'écoles ne font pas respecter les règles élémentaires (classes surpeuplées, pas de mise à disposition de matériel de prophylaxie, refus du télétravail pour des conseils de classes entre adultes...) Comme dans de nombreux autres dossiers scolaires que l’on fasse d’abord respecter les règles. Modifier ensuite ces règles si nécessaire.

  • Posté par Vandenhaute Patrick, dimanche 21 mars 2021, 18:11

    L'éducation c'est un des pilier de notre société, on n'y touche pas. VDB, depuis vendredi met la pression sur l'enseignement car il n'est pas content des décisions. S'il ne les approuve pas, il peut toujours démissionner on ne va pas le regretter. Il n'est d'ailleurs pas capable de mettre en place une campagne de vaccination efficace, son seul désir c'est de nous enfermer.

  • Posté par Vigneron Anne, dimanche 21 mars 2021, 17:54

    Arrêtez de faire porter le chapeau aux enfants. Il faut toujours un bouc émissaire alors que les médecins sont payés pour soigner. Personne n'est responsable d'une très mauvaise politique de restriction alors que les citoyens n'arrêtent pas d'alimenter les caisses de l'Etat. Où va l'argent si ce n'est dans la poche de nos trop nombreux ministres bien gras

  • Posté par Linard Robert, dimanche 21 mars 2021, 17:53

    Par simple solidarité il est mieux de fermer les écoles que le plan B. Le plan B, c'est des centaines de milliers de personnes dans la misère. A ce qu je sache le élèves et étudiants sont a charge des parents.

  • Posté par Goret Corinne, dimanche 21 mars 2021, 17:46

    Fermer 1 semaine avant les vacances permettrait d avoir 3 semaines pour «  nettoyer «  et faire diminuer la tendance . Une semaine ça n est rien et ça permettrait aux personnes de s organiser plutôt que d attendre un appel d el école pour signaler fermeture de la classe le lendemain ! J en suis à ma 2 emequarantaine cette année scolaire ... résultat 2 mois sans école pour les enfants !! Car étant séparée et le papa en couple avec une femme qui a 3 enfants ... on cumule les bulles et les écoles !!

Plus de commentaires

Aussi en Enseignement

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs