Accueil

Testing: la médecine du travail en première ligne dans les entreprises

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 2 min

Au cabinet du ministre fédéral de l’Emploi, Pierre-Yves Dermagne (PS), on envisage différentes mesures pour faire baisser les chiffres de la contamination sur le lieu de travail. Il y a bien sûr le renforcement des contrôles par l’inspection du travail, même si les opérations menées depuis janvier n’ont pas empêché l’entreprise de devenir l’un des premiers lieux de contamination. Le ministre met également l’accent sur le testing. Ainsi la médecine du travail prendrait contact avec les entreprises identifiées comme étant des clusters afin de proposer un testing rapide. Si la direction accepte, un débat devra suivre au sein du conseil pour la prévention et la protection au travail (CPPT) et la campagne de tests ne pourra être menée que par les médecins du travail.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs