Accueil Société Enseignement

Fermer les écoles? Les ministres de l’Enseignement se rebellent

« Pas question de fermer les écoles à ce stade ! », ont répliqué les ministres compétents aux membres du Comité de concertation qui envisageaient sérieusement cette piste. Les mesures radicales pour lutter contre l’épidémie devront être prises ailleurs. Mais où ?

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Guerre scolaire version coronavirus suite et probablement pas fin. Le week-end n’a pas suffi pour calmer les dissensions affichées ouvertement après le Comité de concertation de vendredi. L’atmosphère reste ultra-tendue entre ceux – comme le ministre fédéral de la Santé, Frank Vandenbroucke mais pas que – convaincu qu’une fermeture des écoles est l’une des clés pour pouvoir les rouvrir à 100 %, comme promis, après les vacances de Pâques et ceux qui jugent la mesure disproportionnée à ce stade (les ministres et acteurs de l’Enseignement des entités fédérées, entre autres).

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

18 Commentaires

  • Posté par Mathy Arthur, lundi 22 mars 2021, 10:30

    J'aimerais comprendre : 1 semaine de vacances au mardi gras; 2 semaines à pâques, 2 (gros) mois en juillet/aout; 1 semaine le 1er novembre; 2 semaines à Noël; une dizaine de jours férié; les jours fériés spécifiques à l'enseignement( fête du roi, fête du village, fête de la communauté, journée "pédagogique", etc, etc, etc) et 2 (voire 1) semaine de plus poserait un incommensurable problème ? Si trop de congé pose vraiment problème pour l'équilibre de l'enfant, alors ne faudrait-il pas en revenir au régime des générations précédentes qui n'avaient pas 1 semaine au mardi-gras ni au premier novembre et qui même encore avant avaient école le samedi matin ?

  • Posté par Pelgrims Alain, mardi 23 mars 2021, 12:41

    tout bon !

  • Posté par Ask Just, lundi 22 mars 2021, 7:41

    Vous avez remarqué ? On a vu aucun expert se répandre dans la presse pour dire qu’il était urgent de fermer les écoles. Alors que d’habitude, c’est festival ! Au contraire, tous les experts qu’on a entendu étaient contre la fermeture des écoles, bien conscients qu’ils sont quelle ne sont toujours pas un moteur important en ce moment. Par contre, qu’est-ce qu’on a vu des journalistes se substituer à ces experts ! Confirmation a été faite de partout qu’il s’agit ici d’une nouvelle manipulation politique : on ne cherche pas à fermer les écoles parce qu’elles sont un moteur essentiel, on les ferme parce qu’on espère ainsi des effets indirects sur les entreprises. Quand on voit qu’une entreprise avec un cluster de 10 personnes n’est pas systématiquement testée, et qu’elle n’est pas testée du tout si la direction si oppose, on réalise pleinement qu’il y a une incapacité totale de l’État à se faire respecter! Et là, aucune interrogation, aucun commentaire, aucun éditorial !

  • Posté par Chabart Vincent, mardi 23 mars 2021, 19:09

    Un grand merci, Hugues Crépin. Perso, j'ai renoncé à répondre à la monomaniaquerie de ce triste sire.

  • Posté par CREPIN Hugues, mardi 23 mars 2021, 12:30

    Et vous feriez bien aussi de lire l'article sur le testing en entreprise: les tests ne sont pas là. Et maintenant, faites un test: allez chez votre pharmacien demander un test rapide et bien ils ne sont pas là non plus. Donc, au lieu de pérorez, lisez large au lieu de seulement ce qui entretient votre bile. A moins que vous ne travaillez à diminuer le déficit des pensions via les enseignants et les chauffeurs évidemment.

Plus de commentaires

Aussi en Enseignement

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs