Accueil Belgique

Vie privée: les données santé des Belges s’échappent en Russie

Vos données médicales transitent par une filiale d’un conglomérat américain, sont stockées en Allemagne et traitées en Russie. Ce qui n’est pas sans risque pour votre vie privée. C’est ce qui ressort d’une enquête menée par «Le Soir» et le magazine «Médor».

Journaliste au service Economie Temps de lecture: 2 min

C’est un étrange parcours qu’empruntent depuis plusieurs années les données médicales des Belges : elles transitent par une filiale d’un conglomérat américain, sont stockées en Allemagne et traitées en Russie.

La raison de cet itinéraire complexe ? Une majorité d’hôpitaux en Belgique utilise un logiciel développé par le géant américain 3M pour les épauler dans leur gestion financière.

Dans ce cadre, un premier transfert de données « sensibles » est opéré depuis les prestataires de soins de santé vers 3M Belgium, un deuxième ensuite vers un sous-traitant américain de l’entreprise dont les bureaux sont situés en Russie.

Problème : ces transferts ne respectent pas l’ensemble des garanties essentielles prévues par le RGPD, le règlement général la protection des données et « bible » européenne pour la protection de votre vie privée.

Or les informations véhiculées sont, par définition, extrêmement sensibles, protégées par le secret médical. Il est donc impératif de les manipuler avec la plus grande prudence afin qu’elles ne tombent pas dans les mains de n’importe qui.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

18 Commentaires

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs