Accueil Société Enseignement

Coronavirus: les écoles échappent à la fermeture, à quelles conditions?

Suite au Comité de concertation, les ministres de l’Enseignement ont proposé de nouvelles mesures pour limiter la propagation du virus. Elles seront d’application dès le 24 mars, et ce, jusqu’aux vacances de Pâques.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 3 min

Lors du Comité de concertation de vendredi, le Premier ministre libéral Alexander De Croo et Frank Vandenbroucke (SP.A) ont sommé les ministres de l’Education de proposer des mesures pour endiguer la propagation de l’épidémie au sein des écoles. Leur délai ? Trois jours, pas un de plus. En front commun, les ministres de l’Education des trois Communautés – Caroline Désir, Ben Weyts et Lydia Klinkenberg – ont déroulé leurs arguments pour empêcher coûte que coûte une énième fermeture des écoles. « Anticiper les vacances de Pâques provoquerait une rupture de trois semaines dans la scolarité », a souligné Caroline Désir. « Pour l’instant, aucun rapport d’experts ne préconise un tel scénario. Sur le plan épidémiologique, deux semaines de congé sont suffisantes pour faire réduire la pression sur les écoles. »

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

12 Commentaires

  • Posté par Kovacs Claude, lundi 22 mars 2021, 18:16

    Donc, enfants en gym dans le froid sans contrôle , anoxie sur leur cerveau en formation avec ce masque qui rends déjà malade des adultes, maladie pour les congés de pâques. après le vaccin NON obligatoire soi disant pression sur les soignants (cas vécu : harcèlement inacceptable d'une proche), maintenant harcèlement et culpabilisation des enseignants. chantage au passeport vert pour les vacances, et sans doute bientôt les cinémas, musées, et etc... Pourquoi ne pas être honnête tout de suite et imposer le vaccin comme une étoile jaune ? Au moins on saurait à quoi s'en tenir. Et non, je ne suis pas anti vax, mon enfant a tous les vaccins recommandés, s'interroger sur un vaccin en 3ème phase de test sans étude sur des effets à au moins 5 ans comme les autres ne fait pas de vous un complotiste sans cervelle ! Mais vu la moutonnerie et matraquage ambiant, il y aurait de quoi le devenir !

  • Posté par Chabart Vincent, lundi 22 mars 2021, 14:09

    Donc, et dans un même article, Le Soir nous explique que "Les salles des profs – « lieux important de contamination » – seront autant que possible fermées" mais que, d'un autre côté, "la vaccination des enseignants n’était pas la solution pour limiter les clusters dans les écoles, « car ce sont des clusters qui se développent entre les enfants »." Si quelqu'un pouvait m'expliquer comment une pièce ne recevant pas d'élèves peut alors être un « lieu important de contamination », je suis preneur ...

  • Posté par DOMINIQUE SCHOLLAERT, lundi 22 mars 2021, 13:54

    Plus de 9000 contaminations ce 22 mats 2021...

  • Posté par Breer Pierre, lundi 22 mars 2021, 11:04

    La plupart des mesures décidées par Mme Désir et ses comparses associent fumisterie et irrespect. Quelques exemples : Ouvrir les fenêtres ? Elles le sont déjà depuis belle lurette... Fermer les salles ? Qu'attend Mme Désir ? Que les professeurs, qui travaillent depuis des mois dans des conditions difficiles sans se plaindre, passent en plus leurs heures de fourche dans leur voiture ? Quant à suggérer que les élèves évitent les transports en commun, pense-t-elle que les parents ne travaillent pas ou croit-elle que l'on vient d'inventer un processus de téléportation ?

  • Posté par Ask Just, lundi 22 mars 2021, 8:52

    Vous avez remarqué ? On a vu aucun expert se répandre dans la presse pour dire qu’il était urgent de fermer les écoles. Au contraire, tous les experts qu’on a entendu étaient contre la fermeture des écoles, bien conscients qu’ils sont quelle ne sont toujours pas un moteur important en ce moment. Par contre, qu’est-ce qu’on a vu des journalistes se substituer à ces experts ! Confirmation a été faite de partout qu’il s’agit ici d’une nouvelle manipulation politique : on ne cherche pas à fermer les écoles parce qu’elles sont un moteur essentiel, on les ferme parce qu’on espère ainsi des effets indirects sur les entreprises. Quand on voit qu’une entreprise avec un cluster de 10 personnes n’est pas systématiquement testée, et qu’elle n’est pas testée du tout si la direction s'y oppose, on réalise pleinement qu’il y a une incapacité (non volonté?) totale de l’État à y faire respecter ses mesures! Et là, aucune interrogation, aucun commentaire, aucun éditorial !

Plus de commentaires

Aussi en Enseignement

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs