Accueil Société

Plus de 2.200 lits d’hôpitaux occupés par des patients covid

Entre le 15 et le 21 mars, 197,3 personnes ont été admises en moyenne chaque jour dans un établissement hospitalier, ce qui représente une hausse de 22 % en une semaine. Un pic de 243 hospitalisations a été constaté le 20 mars, un nombre qui n’avait plus été atteint depuis fin novembre.

Temps de lecture: 2 min

Les hôpitaux soignent 2.247 patients atteints du covid, ce qui représente une augmentation de 12 % en une semaine, ressort-il du rapport publié lundi par l’Institut scientifique de santé publique, Sciensano. Parmi eux, 569 sont traités aux soins intensifs (+17 %). Le taux d’occupation des soins intensifs atteint désormais 29 %.

Entre le 15 et le 21 mars, 197,3 personnes ont été admises en moyenne chaque jour dans un établissement hospitalier, ce qui représente une hausse de 22 % en une semaine. Un pic de 243 hospitalisations a été constaté le 20 mars, un nombre qui n’avait plus été atteint depuis fin novembre.

Depuis le début de l’épidémie en Belgique à la mi-mars 2020, 60.647 personnes contaminées par le coronavirus ont dû être soignées à l’hôpital.

Le nombre de nouveaux cas augmente plus rapidement encore que les hospitalisations. Entre le 12 et le 18 mars, 3.867 contaminations au covid ont été dépistées chaque jour en moyenne, soit une hausse de 42 % en une semaine. Le nombre de tests effectués a augmenté dans le même temps de 19 %.

Le 15 mars, 5.275 infections ont été enregistrées, un niveau qui n’était plus atteint depuis la mi-novembre. Le 18 mars, plus de 5.000 nouveaux cas ont également été dépistés. En un peu plus d’un an, 837.006 contaminations par le coronavirus ont été confirmées en Belgique.

La plus forte augmentation du nombre de contaminations en une semaine a été constatée dans les provinces de Luxembourg et du Brabant wallon, accusant chacune des hausses de plus de 60 %.

Un point positif tout de même : le nombre de décès continue de baisser. Du 12 au 18 mars, 23,6 personnes en moyenne ont succombé chaque jour à l’infection, ce qui représente une baisse de 10,8 % en une semaine. Au total, la Belgique déplore la mort de 22.707 personnes dans le cadre de cette épidémie.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

20 Commentaires

  • Posté par Laine Benoît, lundi 22 mars 2021, 18:32

    Peut on savoir, en un an, combien de lits supplémentaires ont été créé, de combien de personnes les effectifs des personnels soignant ont étét augmentés, comment certaines professions hospitalières ont été revalorisées, quel type de matériel a été acquis ? Non, on ne peut pas, évidemment. On aurait eu le temps de construire des hopitaux entiers. Et de vacciner 50% de la population à ce jour. Mais on préfère faire autre chose. Pourquoi ?

  • Posté par Rambeaux Paul, lundi 22 mars 2021, 19:12

    Ah bin oui, yavèka. Acquérir du matériel ? Et qui va s'en occuper ? Bin yavèka former du personnel ! Il faut combien d'années, à votre avis, pour former les soignants ? Qui plus est, comme la formation a justement été allongée d'un an en 2019, il n'y a pas eu cette année de nouveau personnel sur un marché qui était déjà en pénurie. Mais bon, yaka, hein. Construire des hôpitaux ? Et on met qui dedans ? Vous ? Quant à créer des lits supplémentaires (sans personnel bien sûr), voilà bien une idée simple, ou plutôt simplette en cette circonstance : quand les cas doublent toutes les semaines (comme ce fut le cas par moment lors des premières et secondes vagues), à votre avis, combien de temps aurait-on gagné en doublant le personnel et les infrastructures hospitalières (je ne parle même pas du coût) ? Combien, hein ? Bin une semaine... Qu'on aurait de toute façon gaspillée en disant bah, on n'est encore qu'à la moitié des capacités... Une semaine... Elle est belle, votre idée. Mais c'est tellement facile de "poser les bonnes questions" depuis son salon, surtout en ne prenant pas trop de temps pour réfléchir. Comprenez moi bien : l'évolution de la médecine, conçue comme une d'abord rentable, est une catastrophe. Au lieu de faire une médecine qui "prend soin" des malades, on a fait une usine qui doit rapporter. C'est sûr. Et le métier est tellement sous-valorisé que personne ne veut s'engager dans une carrière qui a du coup un turn-over épouvantable. Mais venir avec les petites évidences yavèka, franchement, c'est agaçant. Enfin, "vacciner 50% de la population à ce jour" : ouah, l'excellente idée ! Vous avez fait combien d'années d'étude pour arriver à cette conclusion ? Vous êtes au courant que les producteurs ne suivent pas ? Mais bon, yaka, hein...

  • Posté par massacry olivier, lundi 22 mars 2021, 18:37

    Parce que c'est pas une construction Lego !

  • Posté par cobbaert jean, lundi 22 mars 2021, 17:02

    Les années précédentes, les hôpitaux étaient pleins par les malades de la grippe... Ce n'est pas préoccupant, vu que le nombre de décès est très bas et qu'il baisse encore !!! Quant aux vaccins voir la vidéo du guignol de l'info : https://eteignezvotreordinateur.com/guignols-vaccin-grippe-video/

  • Posté par Vandergheynst Frédéric, lundi 22 mars 2021, 19:15

    Ce commentaire c’est du premier ou second degré ?

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko