Accueil Belgique Politique

Coronavirus: vers du chômage à mi-temps dans les titres-services et le transport scolaire

Le gouvernement veut faire passer une loi en urgence. Elle dérogerait temporairement à celle de 1978 qui protège le contrat de travail. La FGTB tire la sonnette d’alarme.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 3 min

Le projet de loi devrait arriver d’ici peu à la Chambre, dans une loi « fourre-tout » qui reprend une série de mesures adoptées en conseil des ministres restreint en décembre dernier. Parmi celles-ci, une mesure prévoit l’instauration de la demi-journée de chômage dans les secteurs des titres-services et du transport scolaire.

Au cabinet du ministre fédéral de l’Emploi, Pierre-Yves Dermagne (PS), on justifie la mesure par des motifs sanitaires. En effet, actuellement, quand un client se décommande dans les titres-services, par exemple, l’employeur envoie généralement le salarié chez un autre client, afin de ne pas le rémunérer pour rien durant une demi-journée. Une situation qui expose l’usager et le travailleur à des risques supplémentaires de contamination au covid.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par DEFORET Jean-Pierre, lundi 22 mars 2021, 18:56

    Cette sale attitude du gouvernement à considérer les salariés faible comme quotité négligeable et tout cela pendant l'actuelle période d'instabilité... Honte à ceux qui apporteront leur pierre à cette construction de l'infamie.

  • Posté par Frédéric Delrue, lundi 22 mars 2021, 18:48

    Encore une fois, ce sont les plus précaires qui vont payer les pots cassés.

  • Posté par ADAM Jean-Victor, lundi 22 mars 2021, 18:35

    En Flandre, certains clients paient un supplément pour voir ces femmes travailler "seins nus" à leur domicile. Juste regarder, il paraît ?

  • Posté par Byloos Dominique, lundi 22 mars 2021, 16:30

    Malheureusement, suivant que le patronat ou les syndicats demandent quelque chose le comportement des différents gouvernements sera différent. Le traitement sera fait rapidement lorsque les patrons demandent et jamais lorsque c'est les syndicats demandent. Il suffit de comparer les mon,tants des aides attribuées aux entreprises et le montant des aides attribuées au sociale pour tristement bien le comprendre. nous avons de plus en plus de pauvres, de personnes vivant difficilement et cela n'intéresse pas le gouvernement.

  • Posté par Bauduin Dominique, lundi 22 mars 2021, 16:17

    Je trouve celà dangereux d'instaurer du chomage par demi jour! Toute journée commencée est une journée travaillée et payée. C'est un droit fondamental du travail et le syndicats doivent réagir!

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs