Accueil Monde Afrique

Maroc: Maâti Monjib ne mourra pas en prison

Notre titre d’hier – Maâti Monjib va-t-il mourir en prison ? – n’a plus lieu d’être : les avocats de l’historien marocain qui menait une grève de la faim ont annoncé ce mardi vers 16 heures qu’il allait bénéficier d’une libération provisoire.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 4 min

La vie de Maâti Monjib était en danger. Depuis le 4 mars, il observait depuis sa prison de Salé, près de Rabat au Maroc, une grève de la faim malgré une santé fragile. Ses proches s’inquiétaient pour lui et l’avaient fait savoir. Ce mardi, Me Mohamed Messa, l’un de ses avocats, a annoncé une bonne nouvelle : « Le juge d’instruction a décidé de le remettre en liberté provisoire, les mesures sont en cours pour l’extraire de prison ». Et de préciser : « Sa santé est bonne même s’il a perdu 12 kilos ».

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Afrique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs