Accueil Société Enseignement

Marc Romainville (UNamur): «Le travail du tronc commun est d’établir des fondations»

Responsable du service de Pédagogie à l’Université de Namur, Marc Romainville préside la Commission des référentiels chargée de coordonner les groupes de travail dédiés à l’élaboration des référentiels.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Avant d’aborder la thématique des probabilités, il faut peut-être rappeler l’objectif poursuivi par ce nouveau référentiel.

L’ambition des référentiels du tronc commun est de faire acquérir, à l’ensemble des élèves, les notions de base. De se reconcentrer sur les essentiels. Et non pas de réfléchir à tout ce qu’il serait possible d’enseigner in abstracto. Il est nécessaire de se demander ce que chaque citoyen doit maîtriser dans le cadre d’une formation commune, et ce quel que soit son parcours ultérieur. Après la troisième secondaire, l’élève aura encore trois années de formation. Il est donc assez logique que des éléments de matière ne soient pas abordés dans le tronc commun. Vous rencontrerez toujours des gens qui estiment qu’ils manquent telle ou telle chose dans la formation commune en fonction de leurs spécialistes et passions.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Enseignement

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs