Accueil Société

Coronavirus: les enseignants en ont ras-le-bol

Les mesures prises n’apaisent pas les esprits. Les acteurs de terrain n’ont qu’un seul souhait : avoir accès à la vaccination.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 2 min

A quelle sauce serons-nous mangés la prochaine fois ? » Cette question, enseignants et directeurs se la posent en permanence depuis un an maintenant. Les annonces en cascade de ces derniers jours n’ont fait qu’accroître leur anxiété. Si la fermeture des écoles – tant redoutée par les acteurs de terrain, vu la détresse psychologique des élèves – a été évitée, les mesures prises par les ministres de l’Education pour contrer la propagation du virus ne semblent pas avoir apaisé les esprits.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par Noriega Alberto, mardi 23 mars 2021, 12:34

    Tout le monde en a ras-le-bol. D'abord il y a les passe-droits qui accompagnant leur compagne infirmière ou leurs vieux parents et qui se font vacciner pour ne pas 'gâcher' les doses. Puis il y a les policiers, les soldats, les enseignants, ... qui voudraient passer devant les plus vulnérables. Et pourquoi pas le personnel des supermarchés, les pompiers, les commerçants, les commerciaux qui voyagent beaucoup, les titres-service, et j'en passe. C'est tout bonnement insupportable. Pendant ce temps, ma pauvre mère avec ses 82 ans et ses gros problèmes cardiaques attend toujours une hypothétique convocation. Et puis, que penser de tous ses gens qui luttent contre le cancer, ou autres maladies très graves, et qui voient passer devant eux tous ses pleurnicheurs, juste parce que leur tout puissant syndicat le demande? Et la justice dans tout ça?

  • Posté par Noriega Alberto, mardi 23 mars 2021, 12:41

    ... en tapant vite, lire 'ces' et pas 'ses' ;-)

  • Posté par Mahieu Claude, mardi 23 mars 2021, 12:11

    Tout le monde ( sauf quelques bornés pathologiques ) a envie de se faire vacciner le plus tôt possible . Il ne faut cependant pas perdre de vue qu' être vacciné protège contre les formes graves de la maladie mais, n'empêche pas de contaminer d'autres . C'est donc bien par les plus faibles qu'il faut commencer et pas nécessairement par les plus exposés en bonne santé !

  • Posté par Moriaux Raymond, mardi 23 mars 2021, 15:02

    Attention. Il est maintenant acquis que la vaccination réduit de 80 % la transmission.

Aussi en Société

Les boîtes noires s’invitent dans les voitures dès cette semaine

Les données de conduite au moment d’un accident devront être collectées dans une boîte noire. De nombreux dispositifs d’aide à la conduite deviennent également obligatoires. En Belgique, cette législation européenne s’appliquera aux nouveaux modèles à partir du 6 juillet. Et en 2024 pour toutes les voitures neuves.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs