Le RFC Seraing accusé de fraude aux tests Covid-19: le club se défend

Belga
Belga

Le RFC Seraing est ciblé par des accusations de fraude aux tests au coronavirus. Le club liégeois aurait en effet laissé trois joueurs de son équipe espoir passer des tests covid-19 à la place de trois professionnels de son noyau. Pour couper court aux rumeurs de falsifications, le RFC Seraing a publié ce mardi un communiqué, expliquant notamment que le Parquet de la fédération a été prévenu de l’affaire par le club lui-même afin d’enquêter.

Voici le communiqué de presse publié par le RFC Seraing.

« A la suite de diverses rumeurs en cours, le RFC Seraing tient à faire toute la transparence sur sa convocation devant les instances de la fédération.

Quelques minutes avant le coup d’envoi de la rencontre de Coupe de Belgique RFC Seraing – Standard de Liège, la direction du RFC Seraing a été avertie par les dirigeants du Standard qu’ils avaient été informés que des résultats de tests « Covid » de trois joueurs professionnels testés positifs la semaine précédant ce match avaient été remplacés par le nom de trois jeunes espoirs du club lors de la prise de tests « Covid » en date du 01/02/2021.

La direction du RFC Seraing tient d’ailleurs à remercier les dirigeants du Standard d’ainsi les avoir avertis, puisqu’ils avaient eux-mêmes été informés par une des personnes de l’entourage d’un de ces jeunes.

Le lendemain de cette rencontre de Coupe de Belgique, soit le 04/02/2021, nous avons enregistré que tous les joueurs du RFC Seraing repris sur la feuille de match étaient bien négatifs lors de la prise de ces tests avec justification des identités.

En toute hypothèse, les joueurs concernés ne se trouvaient donc pas sur la feuille de match et le Club est donc heureux du fait que la santé des intervenants n’aurait pu à aucun moment être mise en péril.

Pour rappel, la rencontre du week-end suivant contre Lommel n’a pas été jouée.

Le Club a, en toute transparence, immédiatement prévenu le parquet de la fédération et ensuite la Pro League.

Après poursuite d’investigations, la responsabilité de ces faits apparaît n’être le fait que d’une seule personne, M. Kerremans, qui reconnaît avoir simplement voulu vérifier si ces trois joueurs étaient bien positifs alors qu’ils ne ressentaient aucun symptôme afin qu’ils puissent reprendre les entraînements le plus rapidement possible.

Il est donc bien clair qu’à aucun moment, il n’y a eu falsification de match et qu’il n’y a eu aucune intention de nuire à qui que ce soit, mais simplement de pouvoir connaître la situation Covid des trois joueurs concernés.

Il aurait été tout aussi simple que les trois joueurs passent le test personnellement, sans passer par le club, auprès de leur médecin sans que cela n’ait d’impact.

Bien que le but poursuivi n’ait rien eu de frauduleux, l’acte en soi est inacceptable, notamment par rapport aux trois jeunes joueurs concernés.

Malgré le fait que M. Kerremans a toujours travaillé avec un grand sérieux et un total dévouement vis-à-vis du club, la Direction n’a eu d’autre choix que de mettre fin à toute collaboration avec celui-ci.

Le RFC Seraing ayant de sa propre initiative prévenu les instances concernées, il est donc tout aussi logique que le club soit convoqué afin de donner les explications utiles et nécessaires à la bonne compréhension de ces événements.

Le Club présente ses excuses tant en son nom que celui de M. Kerremans vis-à-vis des personnes ayant pu être choquées, et notamment vis-à-vis de ses trois jeunes espoirs.

Le Club avait décidé de ne pas communiquer afin de permettre à la fédération d’effectuer son enquête dans le calme et en toute sérénité mais suite à la parution d’articles de presse ce jour, il a décidé de publier ces informations.

Pour rappel, l’enquête a été initiée par le RFC Seraing lui-même en prévenant dès la connaissance des faits le Parquet de la fédération. »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • SERAING

    Par Young Kruyts et Maxime Debra

    Division 1B

    Dietsch, Mikautadze, Bernier... Les 6 Métallos d’une saison historique

  • Vaincre Waasland-Beveren, l’ultime défi d’Emilio Ferrera et des Sérésiens cette saison.

    Par Jérôme Vidotto

    Division 1B

    Emilio Ferrera: «Décrocher la montée en D1A avec Seraing serait exceptionnel»

  • Alessandro Albanese compte 25 matches pour sa première saison en D1A.

    Par Maxime Debra

    Division 1B

    Alessandro Albanese (Beveren): «Seraing n’est pas là par hasard»

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous