Accueil Léna

Russie: contester la version du pouvoir sur la Seconde Guerre mondiale coûtera cinq ans de prison

La Russie s’apprête à renforcer les sanctions encourues par les personnes qui ne partagent pas la vision officielle de la Seconde Guerre mondiale et de ses causes. Ce durcissement a lieu sur fond d’affaire Navalny.

Avec LéNA, découvrez le meilleur du journalisme européen.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

La nouvelle loi a été adoptée mercredi dernier, en troisième et dernière lecture, par la Douma et sera prochainement approuvée par le Conseil de la Fédération puis signée par le président Vladimir Poutine. Ce projet d’amendement des codes pénal et administratif, qui prévoit une répression sévère pour ce qui est appelé la « réhabilitation du nazisme », a été présenté au Parlement par la député Irina Iarovaïa, connue pour défendre toutes les lois antidémocratiques et restreignant les droits humains. Ainsi a-t-elle proposé que la « diffusion délibérée de fausses informations sur les activités de l’URSS pendant la Seconde Guerre mondiale » soit punie d’une peine de cinq ans de détention et d’une amende allant jusqu’à 5 millions de roubles (près de 56.000 euros).

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

40 Commentaires

  • Posté par Chalet Alain, lundi 29 mars 2021, 17:42

    Chez nous aussi, des lois nous interdisent de contredire la version officielle de ce qui s'est passé, ou de ce qui est bien ou mal dans une série de domaines. Ces restrictions de la liberté d'expression sont inacceptables. Aux US, on est beaucoup plus libre de s'exprimer et c'est une garantie démocratique indispensable.

  • Posté par Le Maigat Damien, dimanche 28 mars 2021, 17:15

    Rarement vu un débat qui virait autant au grand n'importe quoi que ce que je lis dans les réactions. La question ici n'est pas de savoir ce qu'ont fait les Soviétiques ou pas. Le sujet est une dictature qui veut réécrire l'histoire et empêcher son peuple de dire/penser autre chose. Rien que de très habituel finalement. Le plus inquiétant, c'est que ce phénomène tend à se généraliser. Il suffit de regarder la Pologne et la Hongrie qui s'y mettent aussi.

  • Posté par Albin S. Carré, dimanche 28 mars 2021, 13:01

    Entre les russes et les nazis, il est impossible de déterminer quels étaient les pires et Poutine perpétue la tradition criminelle russe!

  • Posté par Patrick Yamedjeu, samedi 3 avril 2021, 15:24

    @ Mr Carré: On voit vraiment que vous ne connaissez pas l'histoire. Vous êtes certainement de ceux qui pensent et croient que c'est le débarquement en Normandie qui a été le tournant de la seconde guerre. Si les Nazis avaient gagné sur le front e l'Est, je peux vous dire que ce fameux débarquement n'aurait rien changé car l'opposition en face aurait été 4X plus puissante.

  • Posté par du Coche LaMouche, lundi 29 mars 2021, 2:25

    C'est quand même incroyable de lire de telles choses. Comment osez-vous ?

Plus de commentaires

Aussi en LéNA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs