Un penthouse à 750.000 euros en vente à Bruxelles (photos)

Dans cet article
Un penthouse à 750.000 euros en vente à Bruxelles (photos)

Ce spacieux penthouse de 190 m2 est implanté à Woluwe-Saint-Pierre, dans un clos particulièrement apprécié pour son calme. Il se trouve néanmoins à proximité immédiate de nombreuses facilités et des grands axes routiers. Son intérieur rassemble un vaste séjour illuminé par une généreuse terrasse, trois chambres, deux salles d’eau et de multiples rangements. L’ensemble a été construit au début des années 2000 et est encore en très bon état.

En quatre points

Par Marie-Eve Rebts

Situation

Cet appartement se trouve au quatrième et dernier étage d’un petit immeuble de Woluwe-Saint-Pierre. Le bâtiment est implanté en retrait de la rue, dans un clos très apprécié car plutôt calme et proche de tout. Au pied de l’appartement se trouve un petit parc, et les environs sont très bien pourvus en écoles, clubs de sport et facilités en tous genres. La place Sainte-Alix est accessible en moins de dix minutes à pied, et la place Dumon en cinq minutes en voiture. Au niveau transports, le quartier est desservi par plusieurs arrêts de bus et environ cinq minutes suffisent pour rejoindre les Quatre Bras de Tervuren et le ring. L’accès à la forêt de Soignes est également rapide.

État général

L’immeuble qui accueille le penthouse a été construit en 2004 et possède un concierge. La chaudière individuelle au gaz à condensation a été installée en 2018, mais pour le reste l’appartement n’a pas subi d’importantes transformations. Il a par contre été bien entretenu et ne nécessite pas de travaux dans l’immédiat. On y retrouve des châssis en double vitrage, un système électrique conforme ou encore un vidéophone, une alarme et une porte blindée. Sa PEB est de C. La cuisine équipée date de l’époque de construction, tout comme les salles d’eau. L’appartement est notamment fini avec des parquets dans plusieurs pièces, et des placards intégrés dans deux des trois chambres.

Disposition

Le hall d’entrée du penthouse comprend un coin vestiaire et un WC. Il donne accès au séjour de 50 m2 prolongé par une terrasse orientée sud/sud-ouest. A ce séjour sont reliés une cuisine équipée indépendante d’un côté, et un hall de nuit de l’autre. Autour de celui-ci se trouvent deux chambres de belle taille et une salle de bain. La troisième chambre est quant à elle implantée de l’autre côté de l’appartement. Elle est séparée du hall d’entrée par un couloir donnant aussi accès à une buanderie. Cette chambre est organisée en suite parentale, et est agrémentée d’une vaste salle de bain, d’un coin dressing et de placards intégrés. L’appartement dispose d’une cave au sous-sol, où il est possible d’acquérir aussi deux emplacements de parking.

Prix

Le prix de vente de l’appartement s’élève à 750.000 euros. Le bien peut être complété par deux emplacements de parking couverts, disponibles en option au prix de 25.000 euros l’unité. Les charges mensuelles (communs, concierge, eau, entretien chaudière…) s’élèvent à +/- 400 euros.

750.000€

Adresse : Woluwe-St-Pierre

Surface habitable : 190 m2

Chambres : 3

Salles d’eau: 2

WC : 3

Cave : oui

Jardin : non, mais terrasse

État : habitable

Garage : emplacements intérieurs en option

PEB : C

Agence : Sorimo– www.sorimo.be

 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. «On sait que l’épidémie fait des ravages au Brésil mais dans quelle mesure le variant est en cause alors que les mesures sanitaires sont inexistantes, que les hôpitaux débordent et que la médication vient à manquer?» s’interroge Yves Van Laethem. © Reuters.

    Coronavirus: dominant en Belgique, le variant britannique fait, pour l’instant, barrage à ses rivaux

  2. belgaimage-171378034-full

    Coronavirus: les voyages hors Union européenne ne sont plus interdits

  3. La semaine du 26 avril risque d’être une semaine culturelle mouvementée...

    Culture: protestations en vue et action en justice

La chronique
  • Les parcs, ces lieux essentiels

    C’est l’envers du décor urbain, plutôt dense, souvent bruyant, parfois chaotique… Entre le quartier Nord, désert bureaucratique, et Laeken, royalement grouillante, une oasis de calme et de verdure. Rien d’un mirage, dix hectares de parc. Appellation vernaculaire : Tour et Taxis. Car c’est là qu’il démarre, sur fond de Manhattan bruxellois ; le décor, hérité de Couleur Café, donne aux larges pelouses une petite touche américaine. De l’espace, au naturel, vert teinté de sauvage. Ça joue de la bombe aérosol ou de la batte de cricket, ça fonce ou ça chipote sur deux roues, parfois trois. Ça s’agglutine un chouïa au pied de l’Obélisque des droits humains… Une entorse aux règles covid (la bière, le masque, la bulle…) qui sonne comme un hommage à la Déclaration universelle des droits de l’homme, un écho, aussi, aux propos de Françoise Tulkens, ancienne juge à la Cour européenne des droits de l’homme, qui, lorsque l’ex-ministre Céline Fremault (CDH) l’avait sollicitée comme caution de ce projet, insistait « les articles de cette Déclaration...

    Lire la suite

  • Nous ne sommes pas égales devant le virus

    J’en ai vraiment assez, mais bon, moi, je ne peux pas encore me plaindre. » Cette phrase, nous l’avons souvent entendue au cours des derniers mois, nous l’avons même prononcée. Parce que nous avions la chance de passer ce confinement avec un salaire, un jardin, un vaste appartement, pas d’enfants à la crèche ou scolarisés, pas de maladies graves.

    Le filtre du « genre »

    Aujourd’hui, l’analyse des impacts...

    Lire la suite