Accueil Économie Entreprises

Coronavirus: le testing élargi aux entreprises «à risque»… qui le souhaitent

Les interlocuteurs sociaux se sont accordés sur le principe d’un élargissement des tests antigéniques, jusqu’ici réservés aux entreprises identifiées comme étant des clusters.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 3 min

Le Conseil supérieur pour la prévention et la protection au travail (CSPPT) s’est réuni, ce mardi matin. A la demande du ministre fédéral de l’Emploi, Pierre-Yves Dermagne (PS), il devait se prononcer sur les modalités d’organisation des tests antigéniques en entreprise. Pour rappel, le gouvernement fédéral s’est engagé à mettre à disposition des services de prévention et des médecins du travail de 50.000 à 60.000 tests par semaine.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Ask Just, mardi 23 mars 2021, 18:29

    On peut traduire la position des entreprises comme ceci: chaque entreprise veut pouvoir se réserver le droit de conserver au travail des travailleurs malades, ou porteurs du virus et donc contagieux. Ceci avec l’aval des syndicats, qui ne veulent pas de perte de salaire pour leurs travailleurs. Comment, dans ces conditions, espérer contrôler l’épidémie à long terme ? La stratégie zéro Covid est un leurre absolu, il faut l’abandonner définitivement et arrêter de faire payer les pots cassés toujours aux mêmes secteurs « sacrifiables «. On vaccine les personnes à risque, et puis basta et advienne que pourra!

Aussi en Entreprises

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs