Accueil Société Enseignement

Vaccination des profs: des arrêts de travail pourraient avoir lieu dès ce mercredi

Si leur message n’est pas entendu rapidement par le politique, les syndicats socialistes CGSP-Enseignement et Setca-SEL ont déjà prévu d’appeler leurs affiliés à faire grève mardi prochain.

Temps de lecture: 2 min

Les cours dans les écoles de Wallonie et de Bruxelles pourraient bien se retrouver quelque peu perturbés dans les prochains jours en raison d’un appel en front commun des syndicats à mener des actions pour dénoncer le manque de mesures sanitaires au bénéfice des personnels scolaires.

Des arrêts de travail d’une heure pourraient ainsi se tenir dès mercredi dans les écoles, tant des réseaux officiels que libres.

Les syndicats entendent de la sorte dénoncer les conditions dans lesquelles les personnels des écoles sont contraints de travailler en cette période de regain pandémique.

Ils réclament notamment que des masques de protection soient gratuitement fournis aux personnels, tout comme du gel hydroalcoolique, et que des protections en plexiglass soient installées là où elles sont nécessaires.

Surtout, les syndicats réclament que les enseignants puissent bénéficier d’une vaccination prioritaire, alors que l’école semble être devenue ces derniers jours l’un des principaux lieux de contamination au coronavirus.

En vue de la rentrée après le congé de Pâques, ils veulent aussi que des auto-tests rapides soient mis à disposition dans les écoles.

« Les demandes que nous avons maintes fois formulées auprès des gouvernements dans le but de permettre aux enseignants d’exercer dans la plus grande sécurité possible se sont, depuis le depuis de cette crise sanitaire, heurtées à un refus catégorique ou à un renvoi de responsabilités entre Fédération Wallonie-Bruxelles et Pouvoirs Organisateurs et les récents discours culpabilisateurs tenus par nos ministres font que nous avons atteint un point de non-retour », martèle la CGSP.

Si leur message n’est pas entendu rapidement par le politique, les syndicats socialistes CGSP-Enseignement et Setca-SEL ont déjà prévu d’appeler leurs affiliés à faire grève mardi prochain.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

14 Commentaires

  • Posté par Degive Albert, jeudi 25 mars 2021, 1:21

    Il fallait vacciner les enseignants comme le personnel soignant c'est juste du bon sens. Mais faire grève ? Elle tombera pendant la fermeture scolaire

  • Posté par Dewaele Laurent, mardi 23 mars 2021, 22:13

    Encore une fois, la grève n'est pas la solution, mais encore une fois, nous sommes le seule pays à ne pas procéder à la vaccination des enseignant (la France s'y mets, l'Espagne depuis février, l'Allemagne, ....) Ah oui, j'oubliais, nous avons les meilleures expert du monde, .... Triste pour ceux qui doivent éduquer nos enfants, soit les gens se plaigne quand ils sont malades (et il y en a), soit ils se plaignent quand le profs doivent être vacciné, soit ils se plaignent que les profs sont en congé,,... Et les profs, ils se plaignent que ils voient dans quel états les gens envoi leur gamins à l'école? AU lieu de se plaindre, qu'ils embrasse de suite une carrière si avantageuse d'enseignant, ils recrutent et sont en pénurie (je précise, je ne suis pas enseignant) ...

  • Posté par Louis J-M, mardi 23 mars 2021, 20:52

    A quel titre les enseignants seraient-ils prioritaires ?... Une caissière dans une grande surface rencontre dix fois plus de personnes et toujours à moins de 1.50 m, souvent avec des masques très mal portés, obligée de manipuler de l' argent plus ou moins propre, et tout cela 38 heures semaine sans pouvoir rouspéter ! ( Combien d'heures pour un horaire complet dans le général ?....). Le même problème se pose dans de très nombreux lieux de travail, faudrait-il aussi les rendre prioritaires ? Ce sont toujours les mêmes qui, par corporatisme et chantage à la grève, arrivent à arracher des privilèges.

  • Posté par Mehlen Maxence, mardi 23 mars 2021, 19:26

    Il eut été plus utile de vacciner en premier lieu les personnes actives, celles qui font tourner l'économie Sans Economie active, le pays est en chute libre

  • Posté par Cantigneaux Marie-Jeanne, mardi 23 mars 2021, 19:32

    La stratégie de vaccination choisie a pour but premier d'empêcher la saturation des hôpitaux. Vacciner en priorité les personnes actives ne répond pas à cet objectif.

Plus de commentaires

Aussi en Enseignement

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une