Accueil Société

Coronavirus: le choix cornélien du Comité de concertation

Une « ligne médiane » émerge avant le Comité de concertation de ce mercredi: une sorte de confinement sans lockdown, de nouvelles mesures mais pas «la totale».

Temps de lecture: 2 min

Un Comité de concertation en présentiel est convoqué mercredi à 09h00 du matin, a confirmé mardi après-midi le cabinet du Premier ministre Alexander De Croo.

M. De Croo s’est entretenu en début d’après-midi avec les ministres-présidents des entités fédérées sur la situation de la lutte contre la pandémie de Covid-19. A la suite de ces premières discussions, il a été décidé de convoquer un Comité de concertation mercredi à 09h00, a confirmé son cabinet. Un comité ministériel restreint (kern) a eu lieu dans la soirée à 20h.

Il est question d’un vrai gros tour de vis, selon l’expression un peu brutale. Le scénario ultra circule en effet: fermer. Les écoles, les commerces (non essentiels), les métiers de contact. Mais un scénario médian prend forme : fermeture des métiers de contact et des écoles durant trois ou quatre semaines, commerces ouverts sur rendez-vou, sans couvre-feu plus sévère ni calendrier précis, le risque étant trop grand de devoir prolonger les mesures plus longtemps que prévu.

>> Comité de concertation: inquiets, désemparés, les politiques hésitent à reconfiner «à la dure»

Un débat délicat

Le dernier Codeco avait eu lieu vendredi dernier et avait abouti essentiellement à un léger tour de vis dans l’enseignement, ainsi qu’à un report du «plan plein air». Rapidement, il était apparu qu’un nouveau codeco pourrait être convoqué sous peu, pour édicter éventuellement des mesures plus restrictives. Le nombre de contaminations au Covid-19 continue en effet d’augmenter.

«Les contaminations et les hospitalisations augmentent partout, mais nous ne sommes pas dans une phase exponentielle comme on l’a connue avant la deuxième vague», a ainsi nuancé mardi le porte-parole interfédéral Yves Van Laethem en conférence de presse.

Entre le 16 et le 22 mars, il y a eu en moyenne 204 hospitalisations par jour, mais sur la journée du samedi 20 mars, 243 patients ont été admis, soit le nombre le plus élevé depuis le début de l’année 2021. Mardi, 2.359 malades étaient hospitalisés, dont 588 aux soins intensifs. A ce rythme, 1.000 patients y seront hospitalisés à la mi-avril, estime-t-on.

L’hypothèse d’un tour de vis plus important sera dès lors sur la table du Comité de concertation. Le débat risque cependant d’être délicat. «Je comprends les préoccupations des virologues, mais nous devons prendre en compte tous les facteurs, y compris l’adhésion de la population», a déjà averti le ministre-président flamand Jan Jambon lors d’un debriefing au parlement régional.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par Linard Robert, mardi 23 mars 2021, 23:05

    Et bien Alexander, vendredi vous nous aviez dit que c'était la dernière fois que vous veniez avec des mauvaises nouvelles ? Vous n'avez décidément pas de parole.

  • Posté par Rabozee Michel, mercredi 24 mars 2021, 8:31

    En quoi est-il responsable des agissements de ceux qui ne veulent pas se comporter correctement et solidairement ? Son seul tort, c'est de croire qu'une minorité de la population va se comporter de manière disciplinée (oui, avec une épidémie, une minorité de personnes indisciplinées mal a mal les efforts de la majorité).

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko