Accueil Société

Rudi Vervoort sur le Comité de concertation: «Le statu quo n’est pas une option»

Il s’agit d’agir maintenant, entre autres dans l’enseignement, même si le ministre-président socialiste refuse de s’avancer quant à ce qui sera décidé. « Les commerces non essentiels, les métiers de contact non médicaux… tout cela est sur la table ».

Temps de lecture: 2 min

Le ministre-président bruxellois Rudi Vervoort a confirmé mercredi matin, à une grosse heure d’un nouveau Comité de concertation rassemblant responsables fédéraux et des entités fédérées, que « le statu quo n’est pas une option » dans la lutte contre la pandémie de covid en Belgique.

« Si on ne prend pas de mesures rapides et fortes, on va se retrouver devant un encombrement du système hospitalier et plus spécifiquement des soins intensifs », a-t-il constaté au micro de Bel RTL. « Il faut des mesures fortes, équilibrées et limitées dans le temps », ajoute-t-il, estimant que l’on doit « maintenir l’objectif de réouverture de l’horeca au mois de mai ».

Il s’agit donc d’agir maintenant, entre autres dans l’enseignement, même si le ministre-président socialiste refuse de s’avancer quant à ce qui sera décidé. « Les commerces non essentiels, les métiers de contact non médicaux… tout cela est sur la table ».

Un Comité de concertation avait eu lieu vendredi dernier, n’aboutissant cependant qu’à des mesures limitées : un report du « plan plein air » et des précautions supplémentaires dans l’enseignement. Face aux chiffres de contamination jugés inquiétants par experts et politiques, il a rapidement été décidé de convoquer un nouveau « Codeco » ce mercredi matin, à 9 heures, pour réévaluer la situation et les réponses possibles.

Habitat

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

6 Commentaires

  • Posté par zay sergio, mercredi 24 mars 2021, 10:35

    Le status quo n'est pas une option: très bien M. Vervoort. Pourriez vous l'appliquer aussi à la vaccination à Bruxelles qui procède à pas d'escargot depuis le debut ? Encore hier: taux de vaccinés à Bruxelles 5,53 % contre 9,22 % en Flandre et 8,99 % en Wallonie

  • Posté par Fuld Daniel, mercredi 24 mars 2021, 9:02

    Etant donné que si chacun se considère comme essentiel et que si l'Etat prend une mesure dans un secteur, le voisin se considère comme lésé, le gouvernement devra prendre une mesure générale où tout le monde sera sur le même pied. Les resquilleurs de tout poil sont responsables de la situation actuelle. Il y a là une absence totale de prise en considération de l'intérêt collectif !

  • Posté par Durieux Karine, mercredi 24 mars 2021, 9:26

    Je suis d'accord avec vous! demi-mesures=demi-résultats=prolongation des fermetures . J'espère que les politiques auront le courage nécessaire pour prendre de vraies décisions efficaces et les faire appliquer.

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko