Coronavirus: les derniers chiffres de l'absentéisme des élèves inquiètent les experts

Mardi, dans l’enseignement maternel et primaire, on comptait près de 15% d’élèves absents.
Mardi, dans l’enseignement maternel et primaire, on comptait près de 15% d’élèves absents. - Photo News.

Le Segec monitore chaque semaine l’absentéisme des élèves dans ses écoles. Sachant qu’il scolarise environ un élève sur deux en Belgique francophone, les données peuvent être considérées comme représentatives de la situation, collant au plus près de l’épidémie. Il révèle aujourd’hui un de ces chiffres qui alimentent les réflexions des experts du (re)confinement : ce mardi, dans l’enseignement maternel et primaire, on comptait près de 15 % d’élèves absents (14,5 % exactement), soit une hausse de 45 % par rapport à la semaine précédente et un doublement par rapport à fin janvier. Soit aussi un élève sur sept au lieu d’un élève sur dix. « C’est également le taux le plus élevé depuis le 24 novembre, date à laquelle nous avons commencé à enregistrer cette donnée », précise le directeur général de la fédération de l’enseignement catholique. Ajoutons que derrière la notion d’absentéisme se cachent les élèves malades mais aussi les enfants en bonne santé placés préventivement en quarantaine.

Un enseignant sur huit à la maison

Un coup d’œil sur la situation des enseignants est tout aussi préoccupant : « Le taux d’absence chez les enseignants est passé en une semaine de 9,5 à 12 % ; ce taux correspond à celui observé à la mi-octobre à la veille de la seconde vague de contaminations massives ».

Sur les 8.000 classes maternelles et primaires que compte le réseau, 6 % sont aujourd’hui fermées contre 4 % la semaine précédente.

Sur le même sujet
ÉpidémieBelgiqueSegec
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous