Batibouw: les salons professionnels reportés à 2022

Photo d’archives.
Photo d’archives. - Bruno Dalimonte

Ces salons devaient normalement se tenir au mois de juin de manière physique. Les nombreuses inconnues liées à la crise sanitaire toujours bien présente ont poussé Fisa a ne plus tergiverser. On se souviendra que l’année dernière, ces mini-salons avaient remplacé les deux journées traditionnellement dédiées aux professionnels.

« Comme depuis toujours, la satisfaction de notre clientèle est primordiale. C’est pourquoi nous avons pris la décision de postposer les salons professionnels à 2022. Nous n’avons malheureusement aucune garantie sur la bonne tenue d’un événement physique cette année et nous voulons offrir à nos visiteurs des salons de qualité », explique à ce sujet Frédéric Devos, directeur des foires et salons chez Fisa.

Ces salons seront donc organisés le mardi 22 février (Project) et les jeudi 24 et vendredi 25 février (Installpro et Probuild). Ils se tiendront donc durant la semaine dédiée à Batibouw qui, lui, aura lieu du 19 au 27 février.

Sur le même sujet
Économie et finances
 
À la Une du Soir.be

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Depuis mars 2020, la Belgique a dépensé sans compter, notamment  pour endiguer la crise du covid et ses conséquences.

    La Belgique croule sous une dette de 581 milliards

  2. La pratique du vélo décolle partout dans le pays.

    Les chiffres du succès fou du vélo

  3. FRANCE2022-POLITICS-ELECTION-MEDIA-TV-DEBATE

    Débat entre Zemmour et Mélenchon: un festival d’horreurs

La chronique
  • La chronique «Je dirais même plus»: Mutti & Mutti

    Ma chère tante Herta avait imposé à son mari la présence de sa mère. On l’appelait tous Mutti. Je ne lui ai jamais connu d’autre nom. C’était une espèce de sergent-major de l’empereur Guillaume II, fière d’être prussienne (« Nous ne sommes pas Allemands », répétait-elle à sa fille, « nous sommes Prussiens. Comporte-toi en conséquence »).

    Elle a tenu ma tante Herta et son pauvre mari Harry sous sa coupe jusqu’à sa mort. Aussi loin que je m’en souvienne, elle a toujours eu l’air d’une farouche centenaire. Elle me terrorisait autant que sa fille et son gendre, pourtant un dur à cuire.

    Je croyais Mutti définitivement morte, enterrée et oubliée quand est apparue Angela Merkel.

    La première fois que j’ai entendu un journaliste l’appeler Mutti, je suis tombé de ma chaise. Oh, non ! La revoilà ! Pauvre Allemagne ! N’a-t-elle pas déjà assez payé ?

    Une mauvaise nouvelle ne venant jamais seule, voilà-t-il pas que je découvre que sa...

    Lire la suite

  • Le pass sanitaire wallon, le choix tardif de l’efficacité

    Une femme peut vouloir un enfant ou pas, mais elle ne peut en tout cas pas être à moitié enceinte. Il en va de même pour le pass sanitaire : on peut être pour, ou contre – c’est parfaitement légitime  –, mais on ne peut pas être à moitié pour et à moitié contre. En tout cas pas quand on est un décideur politique aux commandes, qui doit donner un cadre précis, mener une politique, atteindre des résultats et rassurer les citoyens.

    Ce jeudi, la Wallonie a donc finalement décidé de...

    Lire la suite