Accueil Monde Asie-Pacifique

Nike, H&M: privilégier les droits humains ou le marché chinois?

Pékin n’a pas du tout apprécié les sanctions occidentales décidées ce lundi dans le dossier ouïghour. Deux géants textiles occidentaux, menacés de boycott, sont en train d’en payer le prix.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 3 min

C’est peu dire que l’adoption coordonnée ce lundi de sanctions par l’Union européenne, les États-Unis, le Royaume-Uni et le Canada contre des responsables chinois en charge de la répression des Ouïghours a profondément déplu à Pékin. L’onde de choc de cette décision vient notamment d’ébranler deux marques occidentales phares, Nike et H&M.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par Bauduin Dominique, vendredi 26 mars 2021, 12:12

    Raison de plus pour que les entreprisent occidentales cessent de faire produire leurs fabrications en Chine! Philips, H&M, Nike, Appel, Zara, Mark & Spencer....etc devraient quitter la Chine pour revenir produire en Occident. C'est très malsain de dépendre tant de la Chine pour tous ces produits de base! Grace au virus du Covid, la Chine s'ennrichi à nos dépends ; même les masques viennent de Chine .

  • Posté par franquin isabelle, vendredi 26 mars 2021, 10:42

    Il est temps de prendre conscience du pouvoir du consommateur, il semble peut-être infime par rapport à ces grosses entreprises du textile mais il est réel. Les chinois boycottent ?? Boycottons à notre tour, en tout cas pour la mode & les vêtements. Il faut regarder le documentaire "Fast Fashion" sur Arte & prendre conscience de notre responsabilité en tant qu'acheteur. Pour le reste des biens de consommation, il est effectivement bien difficile de ne pas consommer de produits chinois (essayez d'acheter un ventilateur, par exemple!!) mais l'on peut y arriver, même si c'est parfois frustrant. L'idéal serait bien sûr de re-localiser la production dans nos pays, en commençant par les masques......

  • Posté par VINCENT Patrick, vendredi 26 mars 2021, 8:05

    Nous avons connu certains problèmes d'approvisionnement ( e.a.: les masques ...) depuis le début de la crise sanitaire car l'occident de désindustrialise et délocalise la production vers l'asie (Chine) au plus grand profit des actionnaires . Ces entreprises feraient mieux de rapatrier la production en occident et faire travailler nos travailleurs, mais c'est vrai que ca ne rapporte pas assez aux actionnaires. Je n'ai aucune empathie envers ces entreprises qui ont fait ou font encore du travail forcé, je n'ai d'ailleurs jamais été un de leur client sauf évidemment à mon insu .

  • Posté par Patrick Yamedjeu, vendredi 26 mars 2021, 6:51

    La réponse à la question posée à la fin de l'article est simple et rapide. Les actionnaires occidentaux de tous ces groupes n'aiment pas les rendements à un chiffre. Conclusion: elles rentreront vite dans le rang.

  • Posté par Joute Dodo, jeudi 25 mars 2021, 22:54

    Il faut veiller à ne pas être complice du travail forcé en Chine. Le travail forcé est un crime. Si les chinois coupent leurs liens avec des entreprises occidentales qui refusent de cautionner le travail forcé, tant mieux pour nous. Cela nous facilite la tâche. La génération qui vient est sensibilisée au travail forcé en Chine et se renseigne sur les entreprises à garder et celles à éviter. J'ai eu une discussion homérique avec un garçon de 16 ans qui refusait d'acheter chez H$M et s'est bien renseigné sur WE fashion à propos du travail forcé des ouvriers. Même avec un bon plan marketing, le travail forcé ne passe plus.

Aussi en Asie-Pacifique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs