Accueil Monde Union européenne

Union européenne: débat au sommet sur une redistribution des vaccins

Pris en otage par le chancelier autrichien, les chefs d’Etat et de gouvernement européens ont abordé la question de la redistribution de dix millions de doses de Pfizer/BioNTech. La Belgique est demandeuse…

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 4 min

La campagne médiatique, considérée comme agressive par les Européens, du chancelier autrichien Sebastian Kurz a finalement réussi à occuper une partie du sommet virtuel des chefs d’Etat et de gouvernement, jeudi soir. Et à éveiller des ardeurs chez d’autres pays notamment la Belgique. Pour rappel, l’Autriche estime avoir été flouée dans la distribution des doses commandées par l’UE. La Commission avait proposé une distribution au prorata de la population pour chaque contrat (Pfizer/BioNTech, AstraZeneca, Moderna, etc). Mais certains pays ont préféré miser sur le vaccin classique et peu coûteux d’AstraZeneca, ne collectant pas les doses auxquelles ils avaient droit des autres candidats. Ces doses ont été redistribuées et ne sont plus disponibles pour compenser les retards pour les pays qui ont tout misé sur le vaccin du laboratoire anglo-suédois.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

7 Commentaires

  • Posté par Gregoire Myriam, samedi 27 mars 2021, 12:29

    Un site qui pourrait peut être amener votre rédaction à "un peu " d'objectivité dans le cadre de vos articles relatifs au débat épineux du sujet "exports de vaccins " Bien à vous et bon samedi. Source : https://www.astrazeneca.com/content/astraz/media-centre/press-releases/2021/statement-on-covid-19-vaccine-supply-at-anagni-plant-in-italy.htmlPUBLISHED 24 March 2021 24 March 2021 22:55 GMT : "AstraZeneca would like to clarify a number of inaccurate statements relating to COVID-19 Vaccine AstraZeneca doses at the Anagni plant in Italy.There are no exports currently planned other than to COVAX countries. There are 13m doses of vaccine waiting for quality control release to be dispatched to COVAX as part of the Company’s commitment to supply millions of doses to low-income countries. The vaccine was made outside the European Union (EU) and brought to the Anagni plant to be filled into vials. The EU fully supports supplying low-and middle-income countries through the COVAX facility.There are another 16m doses waiting for quality control release to be dispatched to Europe. Approximately 10m doses will be delivered to EU countries during the last week of March, and the balance to be delivered in April as the doses are approved for release after quality control.It is incorrect to describe this as a stockpile. The process of manufacturing vaccines is very complex and time consuming. In particular, vaccine doses must wait for quality control clearance after the filling of vials is completed"

  • Posté par WEERENS Alain, vendredi 26 mars 2021, 18:20

    Sur le principe, Ursula a bien évidemment raison. Meme si les anglais ont un peu moins de doses à partir de maintenant, ils ont eu très largement leur dû ... Un peu d'équité ne fera de tort à personne. Reste à mettre en oeuvre sans disruption des chaines de fabrication ...

  • Posté par Naeije Robert, vendredi 26 mars 2021, 11:49

    Donc bloquer l'exportation du vaccin AZ d'une usine italienne bénéficiera, en un premier temps et en apparence, aux citoyens de l'UE., et pourrait nuire, on s'en réjouït aux citoyens de la perfide Albion. Mais au désavantage des citoyens pauvres de pays moins nantis qui espèrent être secourus par le programme Covax de l'OMS déjà retardé. Prendre aux pauvres pour servir les riches. Où sont nos "valeurs" européennes!?

  • Posté par Bricourt Noela, vendredi 26 mars 2021, 9:33

    Et pendant ce temps là les gens meurent, les familles sont brisées, les réseaux parallèles fonctionnent entre petits camarades.

  • Posté par braibant gabrielle, vendredi 26 mars 2021, 5:03

    Incroyable, histoire de bacs a sable

Plus de commentaires

Aussi en Union Européenne

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs