Accueil Société

Non, les journalistes sportives ne sont pas des salopes!

Un documentaire de Canal+ France a récemment mis en lumière le sort peu enviable réservé à de nombreuses journalistes sportives de l’Hexagone. De quoi s’interroger…

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Sports Temps de lecture: 6 min

J’ai hâte qu’on parle de nous pour ce qu’on est, pour ce qu’on fait, pour ce qu’on incarne plus que pour ce qu’on traverse et ce qu’on vit. » C’est l’une des phrases de clôture du documentaire Je ne suis pas une salope, je suis une journaliste !, de Marie Portolano, diffusé dimanche dernier, en France, sur Canal+. Un reportage choc qui a mis en lumière le traitement réservé à de nombreuses journalistes sportives de l’Hexagone, essentiellement présentes en télévision. Des femmes longtemps victimes, dans un milieu encore très masculin, de harcèlement ou d’insinuations à caractère sexuel, venant à la fois du monde extérieur via les réseaux sociaux ou au sein même de leur entreprise. Des femmes accusées d’incompétence jusqu’à souffrir du syndrome de l’imposture ou de la potiche.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par Joris Michel, vendredi 26 mars 2021, 21:06

    "Tout en avouant ne pas avoir l’impression de n’avoir jamais subi de harcèlement", il va falloir m'expliquer cette phrase...

  • Posté par Schollier Thierry, samedi 27 mars 2021, 13:06

    Exemple-type de la double négation qui finit par dire l'inverse de ce qu'elle est censée exprimer :)

  • Posté par Christian Radoux, vendredi 26 mars 2021, 20:20

    Bien que totalement emm... par le sport, j´ai lu avec intérêt cet article. Je n´imaginais naïvement pas qu´un tel sexisme imbécile ( pléonasme) puisse encore sévir dans des milieux a priori évolués. J´en profite pour, très chaleureusement, remercier Le Soir pour sa diffusion hebdomadaire des livres sur quelques femmes d´exception. Bravo !

  • Posté par Mariani Pascal, vendredi 26 mars 2021, 20:13

    ce serait une bénédiction d avoir plus de femmes journalistes sportives,en espérant une ouverture sur d autres sports que le roi football et les très machos sports moteurs !

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs