Accueil Belgique Politique

Bouchez critique les mesures covid? «Ce qui compte, c’est l’attitude des ministres», pointe Magnette

Paul Magnette recadre les prises de position critiques de Georges-Louis Bouchez après le dernier comité de concertation. Et relance la revendication d’un vaccin conçu comme un bien public.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

On entend peu le PS, surtout par rapport au partenaire libéral, en particulier Georges-Louis Bouchez.

On entend peu le président du PS, c’est la logique politique belge : il y a un temps des présidents, celui de l’avant-campagne, de la campagne et des négociations ; puis celui des gouvernements. Mais prenez nos personnalités aux responsabilités : Caroline Désir, Pierre-Yves Dermagne, Karine Lalieux, Christie Morreale, Elio Di Rupo, Rudi Vervoort, Nawal Ben Hamou, Christophe Collignon, Ludivine Dedonder, Thomas Dermine… Toutes sont au cœur de l’action. Alors, évidemment, cela fait moins couler d’encre que quand on est dans la provocation permanente.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Verheuge Thierry, lundi 29 mars 2021, 5:40

    Toujours le même idiot. Bouchez un pied dans le gouvernement et un pied dehors. Faudrait décider c...ard.

  • Posté par Chalet Alain, dimanche 28 mars 2021, 15:29

    Magnette critique Bouchez, mais fait pis que lui: c'est du pur électoralisme.! Quant au vaccin "bien public", que le PS trouve un gogo pour investir ainsi un ou deux milliards.

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs