Verstappen a dû laisser passer Hamilton au GP de Bahreïn: «Je préfère être premier avec pénalité que second ainsi»

@News
@News

Max Verstappen s’est plié à contrecoeur à un ordre de la direction de son équipe dimanche, lors du Grand Prix de Bahreïn, en ouverture de la saison de Formule 1. Le Néerlandais de Red Bull avait passé Lewis Hamilton (Mercedes) à trois tours de la fin, mais a cédé la tête au Britannique quelques virages plus loin, à la demande de son équipe, car il avait dépassé les limites de la piste. Après la course, Verstappen a confié qu’il aurait préféré poursuivre, même s’il aurait pu recevoir une pénalité après coup.

« Je préfère finir premier avec une pénalité que deuxième de la sorte », a expliqué Verstappen, deuxième derrière Hamilton à l’arrivée. « Tout le monde ne doit pas être d’accord avec ça. Au final, ce n’est que la première course de la saison. C’est aussi une bonne chose que nous râlions à présent. L’année passée, nous aurions été contents de ce résultat. »

Verstappen a dépassé Hamilton au virage 4 en allant au-delà des ‘tracks limits’ dans lesquels les pilotes doivent rester. Plus tôt dans la course, les pilotes Mercedes Hamilton et Valtteri Bottas en avaient fait de même et avaient été avertis par la direction de course.

Tout de suite après l’arrivée, Verstappen avait exprimé sa frustration lors d’une communication radio avec son équipe. Une fois sorti de sa monoplace, il semblait assez satisfait. « C’est dommage, mais il faut voir le positif aussi. Nous pouvions vraiment nous battre avec les Mercedes. Nous avons réussi à terminer la course et à marquer de bons points. C’est bien de commencer la saison comme ça. »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous