Accueil Société Régions Bruxelles

Pas de poursuites judiciaires pour l’eurodéputé arrêté lors d’une orgie à Bruxelles

L’eurodéputé, qui a démissionné suite à cette affaire, a bénéficié d’un non-lieu pour détention de stupéfiants et a été sanctionné d’une amende pour avoir enfreint les « mesures covid ».

Temps de lecture: 1 min

Le parquet de Bruxelles a décidé de classer sans suite le dossier ouvert à l’encontre du député européen hongrois József Szájer pour détention de stupéfiants, a déclaré le parquet lundi, confirmant une information de La Dernière Heure. Fin novembre dernier, le député avait été interpellé avec une vingtaine d’autres personnes alors qu’il participait à une fête dans un immeuble du centre-ville de Bruxelles, en contravention avec les mesures de sécurité sanitaire.

L’eurodéputé, qui a démissionné suite à cette affaire, a bénéficié d’un non-lieu pour détention de stupéfiants et a été sanctionné d’une amende pour avoir enfreint les « mesures covid ».

Le 27 novembre dernier, des équipes de la zone de police Bruxelles-Capitale/Ixelles avaient fait irruption dans un endroit situé au-dessus d’un bar, rue des Pierres à Bruxelles, où se déroulait une fête avec alcool et stupéfiants mais aussi une partie de débauche sexuelle réunissant plusieurs personnes dont le député européen József Szájer. Celui-ci était alors membre du parti hongrois Fidesz et proche du Premier ministre hongrois Viktor Orbán.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

20 Commentaires

  • Posté par Vdrme Marc, mardi 30 mars 2021, 7:57

    Toujours deux poids deux mesures !

  • Posté par Martin Roland, lundi 29 mars 2021, 20:54

    Un mauvais signal, même à long terme.

  • Posté par Albin S. Carré, lundi 29 mars 2021, 17:51

    Il n'y a pas de mal à se faire du bien, n'en déplaise aux "experts" et autres politiciens apprentis dictateurs! Par contre, l'hypocrisie institutionnalisée des politiciens y compris, si pas davantage, ceux d'extrême-droite montre à quel point ces individus sont délétères pour la société et la démocratie.

  • Posté par Staquet Jean-Marie, mardi 30 mars 2021, 11:01

    Le Fidesz n'est pas un parti d'extrême-droite. C'était même au départ un part de centre-gauche, ce qui explique qu'on y trouve des "non conformes" (à tous égards) dans sa vieille garde, dont même ses fondateurs... dont celui que vous voyez sur la photo. En, réalité, le Fidesz tient plus du Berlusconisme que de l'extrême-droite. Ils seraient parfaitement capables de sceller une alliance avec des écologistes s'ils en avaient besoin.

  • Posté par L. Jean-Christophe, lundi 29 mars 2021, 17:29

    On ne va quand même pas mettre en prison branleur qui fumait des pétards !!?? :)

Plus de commentaires

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs