Seul 1 Belge sur 3 entretient régulièrement sa chaudière

Seul 1 Belge sur 3 entretient régulièrement sa chaudière

Dans la liste des priorités, penser à appeler le technicien pour l’entretien de la chaudière figure rarement en tête. On ne sait plus très bien si c’est la bonne année, quelle est réellement la périodicité et puis, tant que ça fonctionne…

Cet oubli, volontaire ou non, vous expose toutefois à 3 grands types de risques :

Des risques pour votre sécurité et votre santé

Le contrôle périodique de la chaudière a pour but de vérifier le bon fonctionnement de votre système de chauffage et l’état de chacune des pièces. La vétusté ou la défaillance de l’une d’elles peut remettre en cause la sécurité de l’installation. Des conduits d’évacuation obstrués multiplient, eux, le risque d’incendie. Et une combustion incomplète du combustible ou une mauvaise ventilation augmentent les dangers liés au monoxyde de carbone.

Des risques de pannes plus élevés

L’absence d’entretien par un technicien agréé peut multiplier par 5 les risques de tomber en panne. De même, une chaudière mal entretenue verra sa durée de vie diminuer plus rapidement. De quoi occasionner des frais inutiles.

Des risques financiers

Le rendement d’une chaudière qui n’est pas contrôlée régulièrement chutera. Conséquence, vous consommerez davantage de gaz naturel ou de mazout : entre 8% et 10%. Ce qui peut se chiffrer à près d’une centaine d’euros par an voire davantage. Découvrez comment améliorer la performance de votre chauffage.

Par ailleurs, en cas de sinistre dû à une défaillance de la chaudière, votre compagnie d’assurances pourrait refuser de vous indemniser si vous ne pouvez pas fournir l’attestation de contrôle périodique. Et en cas de vérification par l’autorité régionale – même si les contrôles sont rares – vous pourriez écoper d’une amende.

Contrôler la chaudière est une obligation légale

Que vous habitiez la Wallonie ou Bruxelles, le contrôle périodique est en effet obligatoire et doit être réalisé par un technicien agréé. Avec toutefois quelques nuances selon la Région et le combustible. Voici un petit récapitulatif :

  Wallonie Bruxelles
Contrôle chaudière au gaz naturel Tous les 3 ans (puissance <100 kW)
Tous les 2 ans (puissance >100 kW)
Tous les 2 ans (une prime de 100€ existe pour la catégorie de revenus C)
Ramonage cheminée avec chaudière au gaz naturel Pas obligatoire Pas obligatoire
Contrôle chaudière au mazout Tous les ans Tous les ans
Ramonage cheminée avec chaudière au mazout Tous les ans Tous les ans

Attention : si vous êtes locataire, c’est à vous et non au propriétaire que revient l’obligation de faire entretenir votre chaudière. On vous rappelle les obligations du locataire pour l’entretien de la chaudière.

N’oubliez plus d’entretenir votre chaudière, confiez cette tâche à ENGIE ! Vous êtes assuré(e) d’une maintenance de haute qualité et nous vous contactons avant la date d’échéance du prochain contrôle pour fixer un rendez-vous avec notre technicien au moment qui vous convient. La tranquillité, c’est par ici !