Accueil Sports Autres sports Judo

Allison Hollevoet destituée de la présidence de la Fédération francophone de judo

Moins d’un an après avoir été élue, la Tournaisienne a perdu sa place à la tête de la Fédération francophone de judo à l’issue d’une assemblée générale qui a duré… plus de 9 heures.

Temps de lecture: 1 min

La Fédération francophone de judo (FFBJ) fait rarement les choses comme ses consoeurs. Ce dimanche, elle a tenu une assemblée générale en visioconférence qui a duré pas loin de… 9 heures et demie !

Au terme de celle-ci, sa présidente, Allison Hollevoet, qui avait été élue en juin 2020 et était l’une des rares femmes à diriger une fédération, a été destituée lors d’un vote auquel ont pris part 87 clubs, tout comme son prédécesseur, Michel Bertrand, et les administrateurs Alain Delcorps et Claude Ameri. Tous les quatre sont désormais inéligibles pour cinq ans.

Les clubs ont, par ailleurs, désigné un nouveau conseil d’administration composé de 7 membres. A côté de Laurence Sels, Fabienne Charlier et Hervé Gourmand, déjà en poste, Michel Kozlowski, Sébastien Bonte, Frédéric Treuttens et Anne Looze (la maman de Charline Van Snick) ont été élus.

Le nouveau CA se réunira ce jeudi en présentiel pour désigner en son sein les nouveaux président, secrétaire général et trésorier de la FFBJ.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

Aussi en Judo

Analyse Matthias Casse a déjà faim de judo

Deux mois et demi après avoir décroché le bronze aux Jeux olympiques de Tokyo, Matthias Casse fait son grand retour en compétition. Le judoka belge de 24 ans retrouvera en effet les tatamis mondiaux ce dimanche au Grand Chelem de Paris.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir