Accueil

Resocialiser les jeunes grâce aux animaux

Article réservé aux abonnés
Journaliste Temps de lecture: 1 min

Guy Gilbert fêtera ses 86 ans le 12 septembre prochain. Il est également entré dans sa 56e année de sacerdoce. Et depuis 1973, il s’est spécialisé dans l’éducation des jeunes délinquants, enfants du juge et autres ados en décrochage. Grâce à un legs, il a retapé une ferme en ruine à Rougon, près de La Palud-sur-Verdon, dans les Alpes-de-Haute-Provence, avec l’aide des jeunes à qui il apprend la vie en communauté, une certaine discipline et les resocialise. Achevée, la Bergerie de Faucon accueille sans cesse depuis lors, sur son site de 19 hectares, toute une ménagerie et de nouveaux pensionnaires que le prêtre et des éducateurs resocialisent au contact des animaux. Ensuite, Guy Gilbert et son équipe aident les protégés de la bergerie à trouver logement et travail. Depuis un an, le prêtre motard a raccroché le perfecto, mais n’attend qu’une chose, que la pandémie s’arrête pour qu’il puisse reprendre ses activités.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs