Accueil Monde France

L’avocat Pierre Farge: «Ce n’est pas insolent de vouloir indemniser les lanceurs d’alerte»

Le scandale du Mediator, qui s’achève en France par un camouflet judiciaire pour les laboratoires Servier, met en lumière le rôle primordial des lanceurs d’alerte. Un avocat plaide pour les indemniser à la hauteur des risques pris.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 5 min

Alors que le laboratoire Servier vient d’être condamné dans le scandale sanitaire du Mediator, une quinzaine d’années après l’alerte lancée par Irène Frachon, entretien avec l’avocat français Pierre Farge. Il publie Le Lanceur d’alerte n’est pas un délateur (éd. JC Lattès), un manifeste très pédagogique sur l’intérêt de protéger mieux ceux qui mettent leur intérêt personnel après l’intérêt général.

Edward Snowden (espionnage américain), Irène Frachon (scandale du Mediator), Chelsea Manning (Wikileaks)… Comment évaluez-vous l’apport des lanceurs d’alerte pour nos sociétés ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

6 Commentaires

  • Posté par Linard André, mardi 30 mars 2021, 18:19

    Ce n’est pas insolent mais ce n’est pas gagné non plus. En témoigne cet arrêt de la cour d’appel de Metz le 26 mars dernier : Luxleaks : le secret des affaires l’emporte (encore) sur le secret des sources https://www.republicain-lorrain.fr/economie/2021/03/26/luxleaks-le-secret-des-affaires-l-emporte-(encore)-sur-le-secret-des-sources

  • Posté par stals jean, mardi 30 mars 2021, 18:06

    juste une question un peu en marge de cet article relatif aux Lanceurs d'alerte. Dans une des questions posées à Pierre Farge, Edward Snowden et Chelsea Manning sont cités et pourquoi pas Julian Assange alors qu'en ce moment même, ce lanceur d'alerte archi-connu dans le monde entier surtout depuis qu'il est détenu et torturé psychologiquement dans une prison londonienne, risque la prison à vie s'il est extradé aux USA de Biden... c'est autre chose que d'être ""indemnisé" pour avoir dénoncé entre autres, les crimes de guerre de l'armée américaine en Irak...

  • Posté par Lambert Guy, mardi 30 mars 2021, 13:24

    Et une fois de plus, quand il s'agit de firmes d'importance, la justice se montre "légère". Deux poids deux mesures. 4 ans avec sursis pour avoir tué 1500 personnes. C'est ça un procès "historique"? Oui, dans un sens! Historique de la honte. Si vous étiez un quidam, un citoyen lambda, vous auriez pris pour perpète.

  • Posté par Poullet Albert, mardi 30 mars 2021, 11:02

    Titre qui en dit long sur les lobbys qui tentent et souvent réussissent de criminaliser les lanceurs d'alerte, les lanceurs d'alerte nous protègent des dérives du système et non le contraire ! On devrait aussi s'intéresser aux rôle trouble que joue ces lobbys financés par des grosses entreprises pour protéger leurs intérêts !

  • Posté par B Thomas, mardi 30 mars 2021, 10:42

    Dans la mesure où la faute est avérée et condamnée grâce aux informations du lanceur d'alertes, cela devrait être automatique et faire partie des pénalités infligées à la personne/entreprise jugée coupable.

Plus de commentaires

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs