Accueil Société

Coronavirus: l’augmentation des contaminations ralentit (infographie)

Le taux de reproduction du virus est quant à lui de 1,09.

Temps de lecture: 1 min

Entre le 20 et le 26 mars, 4.751 nouvelles contaminations au Sars-CoV-2 ont été dépistées en moyenne par jour, en hausse de 17% par rapport à la semaine précédente, selon les chiffres de l’Institut de santé publique Sciensano mis à jour mardi matin. Depuis le début de la pandémie en Belgique, 872.936 cas ont été diagnostiqués.

Sur la même période, 26,6 personnes sont décédées par jour en moyenne des suites du virus (+3,9%).

Près de 66.900 tests en moyenne ont également été effectués chaque jour, pour un taux de positivité de 7,7%.

Entre le 23 et le 29 mars, il y a eu en moyenne 241,1 admissions à l’hôpital par jour pour cause de coronavirus, soit une augmentation de 18% par rapport à la période de référence précédente. Au total, 2.818 personnes sont encore hospitalisées en raison du Covid-19, dont 739 patients traités en soins intensifs.

Le taux de reproduction du virus est quant à lui de 1,09. Lorsqu’il est supérieur à 1, cet indicateur signifie que l’épidémie tend à s’accélérer.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

23 Commentaires

  • Posté par GUALANCOL Stéphane, mardi 30 mars 2021, 11:49

    bonjour à avoir demain mais pour aujourd'hui la variation hebdomadaire du nombre de personnes hospitalisées commence à s'infléchir et en journalier le nombre de nouvelles hospi est ce matin baissière (première fois depuis le 11 mars). A voir ces prochains jours. En tout cas nous ne sommes pas du tout sur les tendances d'octobre. Bien cordialement.

  • Posté par Poullet Albert, mardi 30 mars 2021, 11:20

    En espérant aussi que la vaccination augmente grâce à de plus grande quantité de vaccin mais aussi à de nouveaux vaccins mis sur le marché.

  • Posté par DENIS Chantal, mardi 30 mars 2021, 10:40

    Tant mieux... mais ce n'est pas le cas partout ! Ainsi, à Gembloux où j'habite les augmentations de cas sont d'une vingtaine tous les jours. Or, on ne respecte pas moins les mesures à Gembloux qu'ailleurs... pas plus non plus, bien sûr. D'après ce que j'entends, les hôpitaux du Namurois n'ont jamais connu un tel nombre de cas sérieux aux soins intensifs, même au plus fort de la première vague. Il suffit de jeter un coup d'oeil sur la carte de Belgique sur le site de Sciensano pour se rendre compte de la situation plus qu'inquiétante dans cette province. Il ne faut donc pas relâcher la vigilance trop vite, même si c'est dur.

  • Posté par Durieux Karine, mardi 30 mars 2021, 9:54

    Dans "l'augmentation ralentit", certains ne retiennent que "ralentit" et jettent déjà la pierre aux nouvelles mesures des ministres responsables...Mais dans "l'augmentation ralentit", il y a toujours, hélas, le mot "augmentation"... Les hôpitaux font le gros dos mais là, l'augmentation se fait durement sentir! Que ceux qui trouvent que la situation est mal gérée regardent ce qui se passe en France! D'autre part, il est possible que le ralentissement soit dû à un meilleur respect des mesures par une toute grande partie de la population, suite au codeco du 19 mars qui avait accouché d'une souris alors que tous les indicateurs étaient mauvais. On avait déjà observé ce phénomène fin octobre.

  • Posté par Coppens Jean-pierre , mardi 30 mars 2021, 10:49

    @Durieux Karine. Je suis d’accord avec votre analyse. Mais on ne pourra pousser un «ouf » de soulagement que lorsque l’indice Rt sera en-dessous de 1. Dès lors, les admissions à l’hôpital et en réanimation baisseront, de façon significative, après un court délai. En espérant que ce sera le dernier confinement grâce à l’accélération de la vaccination et au retour des beaux jours.

Plus de commentaires

Aussi en Société

Un nouveau code pénal présenté avant cet été, mais sans le féminicide

Le ministre de la Justice annonce vouloir passer la réforme du code pénal en première lecture avant l’été. Si celui-ci, vieux de plus de 150 ans, doit être dépoussiéré et mieux organisé, ses auteurs estiment qu’il faut être prudents avec la notion de féminicide, que certains souhaitent y intégrer.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko