Le double droit passerelle pour les commerces non essentiels menacé

d-20210328-GLYANW 2021-03-29 20_30_42

Le ministre des Classes moyennes, David Clarinval (MR), a promis le double droit passerelle pour les commerces non essentiels obligés de fermer, or l’annonce n’a pas été validée par l’ensemble de la majorité fédérale, rapportent nos confrères de l’Echo ce mardi.

Le dernier arrêté ministériel en date évoque les commerces non essentiels autorisés à ouvrir uniquement sur rendez-vous. Or, le double droit passerelle ne concerne que les commerces non essentiels fermés sur ordre du gouvernement. Soit, l’horeca et les métiers de contact actuellement. Ces derniers continuent donc bien à bénéficier du double droit passerelle. Pour les indépendants concernés par l’ouverture sur rendez-vous, le double droit passerelle semble s’éloigner.

Une réunion intercabinets s’est tenue lundi, mais n’est pas parvenue à débloquer la situation.

Du changement ce mardi

Les commerces non essentiels qui sont actuellement en capacité d’ouvrir sur rendez-vous n’ont en fait pas droit, pour mars et avril, au double droit passerelle de crise. La «précision» a été communiquée mardi par le ministre des Indépendants et des PME David Clarinval, revenant sur ce qu’il avait communiqué mercredi dernier dans la foulée du Comité de concertation.

Mis à jour à 10h05

 
 
À la Une du Soir.be
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous