Accueil Techno

Facebook, WhatsApp et Instagram : réseaux sociaux favoris des pédocriminels

La généralisation du chiffrement des applications de messagerie pourrait rendre la lutte contre la maltraitance des enfants en ligne plus difficile.

Temps de lecture: 1 min

A lire sur Geeko.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Techno

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko