Accueil Monde France

France: des gauches de plus en plus irréconciliables

Les divisions se creusent dans une famille politique éclatée. Dernières lignes de fracture : la lutte antiraciste et la laïcité. La dispersion éloigne l’idée de reconquérir le pouvoir.

Article réservé aux abonnés
Envoyée permanente à Paris Temps de lecture: 4 min

Un armistice est-il encore possible ? Voire, soyons fous, une réconciliation ? Valeureux Yannick Jadot, qui ambitionne de remettre autour de la table une gauche française plus éclatée que jamais. L’appel au dialogue, lancé lundi sur France inter par l’eurodéputé vert déjà candidat à la présidentielle de l’an prochain, n’a pas résonné dans le vide. La plupart des acteurs d’une famille dispersée façon puzzle a même saisi la main tendue. De là à s’embrasser…

Elle est loin l’époque où ce que l’on appelait « la gauche plurielle », sous Lionel Jospin, rassemblait en 1997 socialistes, communistes et écologistes au sein d’un même gouvernement. À l’époque, même Jean-Luc Mélenchon, qui n’avait pas encore quitté le parti à la rose, était, au ministère de l’Enseignement professionnel, de l’aventure du pouvoir.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par Albin S. Carré, mercredi 31 mars 2021, 0:12

    Les socialistes qui ne défendent pas la laïcité et qui sous prétexte de défendre les opprimés, ce qui en soi est louable, ont en fait été récupérés de façon fallacieuse par le fascisme qui est l'essence même de la religion. L'islamo-gauchisme est une escroquerie intellectuelle dont les tenants sont des débiles profonds pour les uns et de fins stratèges pour les autres. Et les grands gagnants sont: 1) L'extrême-droite 2) La droite

  • Posté par Deckers Björn, mardi 30 mars 2021, 19:56

    Honte à Jean-Luc Mélenchon. Ses éructations et sa violence verbale avaient déjà largement entamé son crédit. Se vautrant dans le communautarisme, il achève lamentablement une sortie de route pathétique. Il n'est pas seulement question de laïcité républicaine. Il s'agit de défendre le seul et unique anti-racisme qui aie jamais été, l'anti-racisme universel, tous, contre tous les racismes. Les communautarismes et en particulier le fascislamisme ne sont que d'autres visages hideux du racisme. Honte à tous ceux là qui se prétendent de gauche et ne sont que les idiots utiles du fascislamisme. Mélenchon en tête!

  • Posté par Morgenthal Jean-Claude, mardi 30 mars 2021, 18:06

    Un combat de coqs dans une basse cour

  • Posté par stals jean, mardi 30 mars 2021, 17:32

    De ces gauches de plus en plus irréconciliables et pas qu'en France d'ailleurs ce sont les islamistes radicaux qui doivent bien se fendre la g......Spécialisé dans la manière de foutre la zizanie dans les "démocraties" occidentales, les tenants de cette idéologie politico religieuse dictée par la sharia ou charia, c'est comme on veut, avec ses idiots utiles, et ses collabos aussi, continue comme jamais à qualifier le combat politique pourtant indispensable comme quand il s'agissait de combattre la politique montante de l'Allemagne nazie ou le fascisme de Mussolini, d'islamophobie, sinon de racisme pur et dur...Le prof décapité, pour "crime" contre le prophète, rien à foutre, on laisse passer les ; c'est bien fait pour sa g....et cela En France. Ils hurlaient déjà la même chose pour le massacre du CHARLIE....Alors que ce combat politique que les radicaux et les fasciste islamiques qualifie d'islamophobie était un droit de citoyen, cela devient un devoir. Un ministre d'Erdogan a prédit que l'islam sera maitre du Monde....Hitler disait la même chose , on a vu le résultat...

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs